retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
AFP, 24 février 2005

Proche Orient : Le Parlement palestinien approuve le cabinet Qoreï après avoir obtenu des changements


Vue de la colonie israélienne de Rafah Yam, le 24 février 2005

RAMALLAH (Cisjordanie) (AFP) - Le Parlement palestinien a voté, jeudi 24 février 2005, l’investiture au nouveau cabinet d’Ahmad Qoreï après l’avoir contraint à lui soumettre une équipe capable d’appliquer des réformes et expurgée de ministres jugés inefficaces ou corrompus.

Vue de la colonie israélienne de Katif, le 24 février 2005


Sur les députés présents au Conseil législatif palestinien (CLP, parlement), 54 députés ont voté pour le cabinet, dix contre et quatre se sont abstenus. Le CLP compte 83 députés, dont 62 du Fatah, le parti de M. Qoreï. "Je remercie les membres du CLP qui nous ont accordé cette écrasante majorité", a déclaré M. Qoreï à la presse, après le vote.

Ahmed Qorei

Israël a salué la mise en place d’un nouveau cabinet, le premier de l’après-Yasser Arafat, décédé en novembre 2004. "Nous accueillons favorablement le nouveau gouvernement palestinien", a déclaré le chef de la diplomatie israélienne Sylvan Shalom à l’issue d’une rencontre avec le secrétaire général de l’OTAN, Jaap de Hoop Scheffer. "Il s’agit là d’un pas important et positif pour un futur meilleur, mais seulement d’un premier pas", a-t-il ajouté.

Sylvan Shalom

Le porte-parole du mouvement palestinien Hamas, Mouchir Al-Masri, a pour sa part affirmé qu’"un changement de politique est plus important qu’un changement de visages". "Il faut que la ligne suivie par les précédents gouvernements soit revue pour tenir compte des intérêts du peuple palestinien", a-t-il dit à l’AFP.

Vue du Mur israélien, à Abu Dis, le 20 février 2005

Nafez Azzam, un dirigeant du Jihad islamique a pour sa part affirmé que le nouveau cabinet "doit avoir un programme politique fort et clair s’appuyant sur un consensus palestinien pour que nous puissions faire face aux énormes défis auxquels notre peuple est confronté".

Nafez Azzam

Dans une allocution au début de la séance du CLP, M. Qoreï a énoncé les grandes lignes d’un programme politique axé sur "le rétablissement de la sécurité, la poursuite des réformes et la préparation des élections législatives", prévues en juillet 2005.

Des Palestiniens attendent de franchir le point de passage d’Erez, le 13 février 2005

M. Qoreï, en poste depuis novembre 2003, a été contraint de présenter au CLP un cabinet de 25 ministres composé largement de "technocrates", après le refus des députés d’accorder leur confiance, lundi 21 février 2005, à une première mouture comptant plusieurs ministres jugés inefficaces ou corrompus. Le nouveau cabinet compte parmi ses principaux ministres un neveu du défunt leader Yasser Arafat, Nasser Al-Qidwa, aux Affaires étrangères ; l’homme fort de la bande de Gaza, Mohammad Dahlane, aux Affaires civiles ; et Nasr Youssef à la Sécurité. Le ministre des Finances sortant, Salam Fayad, dont les efforts pour assainir les finances de l’Autorité ont été salués à l’étranger, est maintenu à son poste. Le ministre sortant des Affaires étrangères, Nabil Chaath, a été désigné vice-Premier ministre et ministre de l’Information.

Mohammad Dahlane

Des proches de Yasser Arafat ou des caciques du Fatah, comme le ministre sortant de l’Intérieur, Hakam Balawi, celui en charge des Négociations, Saëb Erakat, des Communications, Azzam Al-Ahmad, ainsi qu’Intissar Al-Wazir (Affaires sociales) ne figurent pas dans le nouveau cabinet. M. Erakat reste toutefois à la tête du département des Négociations de l’OLP et à ce titre négociateur en chef avec Israël, a indiqué le dirigeant palestinien, Mahmoud Abbas, dans un communiqué.

Saeb Erekat

Le nouveau cabinet, qui comprend pas moins de 17 nouveaux ministres, a prêté serment, jeudi 24 février 2005 au soir, devant M. Abbas, lors d’une cérémonie à la Mouqataa, le QG de l’Autorité palestinienne à Ramallah. La main droite posée sur un Coran, chaque ministre a prononcé la formule suivante : "je jure par Allah (Dieu) d’être fidèle à la patrie et au peuple et son héritage national, de respecter la loi et de veiller fidèlement aux intérêts du peuple palestinien".

Une ex-détenue palestinienne libérée par les Israéliens retrouve son fils, à Tulkarem, le 21 février 2005

"C’est un jour heureux pour le peuple palestinien. Des tâches difficiles les attendent (les ministres) et ils doivent s’en acquitter", a pour sa part déclaré M. Abbas.

Agence France Presse

Mahmoud Abbas

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source