retour article original

dimanche 26 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
ATS, 28 février 2005

Proche Orient : Mahmoud Abbas affirme qu’il ne tolérera aucun attentat contre Israël


Le Mur israélien, à Aram, le 27 février 2005

LONDRES - Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a affirmé, lundi 28 février, qu’il ne tolérera pas les attentats anti-israéliens comme celui commis, vendredi 25 février 2005 au soir, à Tel Aviv. Selon lui, "la paix est possible maintenant" entre Palestiniens et Israéliens.

Le lieu d’un attentat, à Tel Aviv, le 25 février 2005


"Nous sommes prêts à négocier avec Israël une paix durable", dit M. Abbas dans un entretien publié par le quotidien britannique "The Independent" à la veille de la conférence de Londres pour discuter des réformes engagées par l’Autorité palestinienne. "Pour ce qui est de l’attentat suicide de vendredi dernier, nous ne tolérerons pas ce genre d’actions car elles vont à l’encontre des intérêts des Palestiniens", affirme-t-il. M. Abbas a par ailleurs confirmé qu’Israël et l’Autorité palestinienne avaient partagé des informations concernant la recherche des commanditaires de cet attentat, qui a fait quatre morts devant une discothèque de Tel Aviv. L’Autorité palestinienne a arrêté trois suspects.

Rashida Badran, la mère d’Abdullah Badran, qui s’est fait sauter à l’occasion d’un attentat, à Tel Aviv, le 25 février 2005

Cet attentat, revendiqué par le Jihad islamique, a jeté une ombre sur la reprise du processus de paix au Proche-Orient. Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, avaient officialisé un cessez-le-feu, le 8 février 2005, lors d’un sommet, à Charm El Cheikh, en Egypte.

Ariel Sharon en compagnie de Mahmoud Abbas

Dans l’"Independent", le président palestinien dit par ailleurs espérer que la conférence de Londres débouche sur un sommet international où serait discuté l’accord définitif envisagé dans le cadre de la "feuille de route" pour la paix au Proche-Orient. "La réunion de Londres doit déboucher sur l’organisation de la conférence internationale prévue par la feuille de route pour relancer les négociations sur le statut final ainsi qu’un véritable processus de paix", affirme M. Abbas. "Nous avons une occasion (de faire avancer le processus de paix). Il serait irresponsable que nous, les Israéliens ou la communauté internationale la laissions s’envoler", ajoute-t-il.

Agence télégraphique suisse

La route de Sharm El-Sheikh

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source