retour article original

vendredi 28 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
ATS, 7 mars 2005

Proche Orient : Réactivation du projet de canal entre la mer Rouge et la mer Morte


Le Proche Orient, vu par satellite. A gauche de l’image, la vallée et le delta du Nil. Au centre de l’image, la presqu’île du Sinaï, qui relie l’Afrique à l’Asie. On distingue, de part et d’autre du Sinaï, les deux extrémités de la mer Rouge. Si on part de l’extrémité droite de la mer Rouge, en remontant la vallée, on aperçoit la mer Morte, à mi-hauteur de l’image. Le canal prévu suivra cet itinéraire

JERUSALEM - Israël et la Jordanie ont décidé de coopérer pour relancer le projet de canal entre la mer Rouge et la mer Morte. L’objectif est de lutter contre l’asséchement de la mer Morte. Le coût du projet est évalué à 800 millions de dollars.

Vue centrée sur la presqu’île du Sinaï. En haut à droite de l’image, la mer Morte. En bas à droite de l’image, l’extrémité droite de la mer Rouge


Ce projet a été évoqué lors de la rencontre, dimanche 6 mars 2005, entre le numéro deux du gouvernement israélien, Shimon Peres, et le chef de la diplomatie jordanienne, Hani Moulki. Ce dernier effectue une visite en Israël, la première du genre en quatre ans. "MM. Peres et Moulki sont convenus de coopérer pour faire avancer le projet de creusement d’un canal entre la mer Rouge et la mer Morte pour empêcher une catastrophe écologique", a indiqué le bureau de M. Peres.

Shimon Peres en compagnie de Hani Al-Mulqi

La mer Morte pourrait être alimentée par un système de canalisation de 320 km de long. Lors du Sommet de la Terre, en septembre 2002, à Johannesbourg, le coût du projet avait été évalué à 800 millions de dollars. Il s’agit de l’accord de coopération le plus ambitieux entre Amman et l’Etat hébreu depuis la signature de l’accord de paix de 1994. Mais il a été suspendu en raison du conflit israélo-palestinien.

La mer Morte, vue par satellite

Selon les experts, la mer Morte pourrait disparaître dans moins de 50 ans si rien n’est fait. La baisse du niveau de la mer Morte, le point le plus bas du monde et le lac naturel le plus salin de la planète, est principalement due à l’irrigation qui tarit le fleuve Jourdain qui l’alimente. "Il y a quarante ans, la surface de la mer Morte était à 392 mètres sous le niveau de la mer. Aujourd’hui, elle a baissé à 412 mètres", avait signalé en 2000 le professeur de Géologie, Elias Salameh, de l’Université de Jordanie. "Si cette baisse continue, dans 10 ans, la surface de la mer Morte sera réduite à 650 kilomètres carrés, alors qu’elle était de 1000 km2 au début des années 1960", avait-il estimé.

Agence télégraphique suisse

Vue de la mer Morte

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source