retour article original

mercredi 26 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
AFP, 13 février 2004

L’ONU pour des élections en Irak après le transfert de pouvoirs


BAGDAD (AFP) - L’ONU s’est prononcée vendredi pour la tenue d’élections après le transfert du pouvoir aux Irakiens prévu le 30 juin, alors qu’un membre de la police militaire américaine a été tué et que deux autres ont été blessés par un engin explosif jeudi soir dans un quartier de Bagdad.


L’ONU "souhaite être présente à chacune des étapes" du processus menant à la tenue d’élections en Irak, a affirmé vendredi lors d’une conférence de presse Lakhdar Brahimi, le chef de la mission de l’ONU en Irak.

"Les élections auront lieu quand le pays sera prêt et ce sera après le transfert des pouvoirs de la coalition" le 30 juin, a affirmé pour sa part à la radio BBC Ahmad Fawzi, porte-parole de la délégation d’experts de l’ONU chargée d’étudier la possibilité de la tenue d’un scrutin direct, comme le réclame la direction religieuse chiite.

"Toutes les discussions que nous avons eues ici indiquent qu’il est improbable que ce pays puisse organiser des élections d’ici cette date", a ajouté M. Fawzi.

L’accord conclu le 15 novembre 2003 entre la coalition et le Conseil de gouvernement transitoire irakien, prévoit la mise en place d’ici au 30 mai d’un parlement transitoire désigné par un scrutin indirect et d’un gouvernement transitoire à qui seront transférés le 30 juin les pouvoirs aujourd’hui détenues par les forces occupantes.

Le grand ayatollah Ali Sistani, plus important dignitaire chiite irakien, "a semblé accepter le fait que trois mois et demi n’étaient pas suffisants pour conduire et organiser des élections", a noté le porte-parole de l’ONU.

Selon l’accord de novembre, les élections pour l’assemblée constituante doivent avoir lieu au plus tard le 15 mars 2005.

Pour sa part, le chef de la mission de l’ONU en Irak, Lakhdar Brahimi, a affirmé vendredi que les élections ne devaient pas être "assujetties à un délai", à l’issue d’une rencontre avec le Conseil de gouvernement transitoire Irakien.

"Je crois que l’ONU souhaiterait être présente à chacune des étapes à partir de maintenant", a dit M. Brahimi lors d’une conférence de presse à Bagdad.

Tenir des élections est très important mais organiser le scrutin "est un processus très compliqué", selon lui.

"Nous sommes tous d’accord sur le fait que les élections sont très importantes, mais les Irakiens doivent savoir qu’il s’agit d’un processus très compliqué qui ne peut avoir lieu sans une bonne préparation", a ajouté M. Brahimi.

Si les élections ne sont pas bien préparées, elles pourraient "conduire à des disputes, à des désaccords ou à pire encore", a-t-il souligné.

Interrogé par les journalistes sur sa réunion la veille avec cheikh Sistani, qui réclame des élections directes avant le 30 juin, M. Brahimi a estimé qu’il fallait "organiser des élections le plus tôt possible" mais qu’au préalable les conditions nécessaires pour la tenue d’un tel scrutin devaient être réunies.

Depuis son arrivée samedi à Bagdad, l’équipe de l’ONU a rencontré des dirigeants politiques irakiens, des représentants de la société civile et l’administrateur américain en Irak Paul Bremer.

Jeudi, M. Brahimi avait exprimé, après un entretien avec Ali Sistani à Najaf (au sud de Bagdad), son accord avec le dignitaire chiite sur des élections directes à condition qu’elles se tiennent "dans les meilleures conditions et soient bien préparées".

Le représentant de cheikh Sistani dans la ville sainte chiite de Kerbala (sud de Bagdad) a qualifié de "grande victoire" l’aval de l’Onu à la tenue d’élections générales, mais a jugé toutefois prudent d’attendre ses conclusions avant de se prononcer.

"L’accord des Nations unies sur la tenue d’élections générales, avec une bonne préparation et en prenant le temps nécessaire, représente une grande victoire non seulement pour la Marjaiya (direction religieuse chiite), mais aussi pour le peuple opprimé", a souligné cheikh Abdel Mahdi al-Karbalaï.

Intervenant devant les fidèles rassemblés au mausolée de l’imam Hussein, le représentant de cheikh Sistani a toutefois souligné qu’il était "sage de ne pas faire de commentaires (...) avant la décision finale de la délégation de l’ONU".

Par ailleurs, un policier militaire américain a été tué et deux autres ont été blessés par un engin explosif jeudi soir dans un quartier de Bagdad, selon l’armée américaine.

Ce nouveau décès porte à 258 le nombre de militaires américains tués dans des attaques en Irak depuis le 1er mai, date de l’annonce par le président américain George W. Bush de la fin des combats majeurs dans ce pays.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source