retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (2ème partie) : Du 10 janvier 2005 au 28 décembre (...)
AP, 22 mars 2005

Côte d’Ivoire : L’Union européenne appelle les rebelles à désarmer


BOUAKE, Côte d’Ivoire (AP) - Le Commissaire européen au Développement, Louis Michel, a appelé, lundi 21 mars 2005, les rebelles ivoiriens à déposer les armes, soulignant que l’Union européenne ne débloquera pas des millions d’euros d’aide promise à la Côte d’Ivoire tant que le pays n’aura pas retrouvé sa stabilité.


En visite sur les lignes rebelles en Côte d’Ivoire, Louis Michel s’est entretenu avec les chefs rebelles à leur quartier général à Bouaké, dans le nord du pays, avant de s’exprimer lors d’une conférence de presse. "Nous devons dépasser la peur mutuelle pour avancer vers l’espoir mutuel", a-t-il déclaré dans un message aux chefs rebelles et au gouvernement du président ivoirien, Laurent Gbagbo, basé à Abidjan dans le sud du pays. L’Union européenne ne débloquera pas les 350 millions d’euros d’aide au développement promise à la Côte d’Ivoire tant que le conflit se poursuit, a-t-il ajouté, rappelant aux rebelles que "le désarmement doit commencer". "L’Union européenne ne débloquera pas d’argent tant qu’il n’y a pas de retour à la stabilité", a-t-il noté.

La tension monte en Côte d’Ivoire, où l’on fait état de troupes se massant le long de la "zone de confiance" séparant le pays en deux zones et gardée par la force française "Licorne" et les Casques bleus, dans l’ouest, devenue la zone la plus dangereuse du pays. Au début du mois de mars 2005, la France s’est dite "préoccupée par les nombreux signaux négatifs enregistrés ces derniers jours en Côte d’Ivoire, notamment les "risques d’instabilité dans l’ouest" du pays.

Le mandat d’un an de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), une force de 6000 hommes chargée notamment d’observer le respect du cessez-le-feu de mai 2003, expire début avril. Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit débattre, le 4 avril 2005, du renouvellement du mandat de l’ONUCI et de la force Licorne composée d’environ 5000 soldats français.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source