retour article original

jeudi 25 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (16ème partie) : De mars 2005 à avril 2005
AFP, 23 mars 2005

Irak : 85 tués dans une opération contre la résistance, au nord de Bagdad


BAGDAD (AFP) - Les forces irako-américaines ont annoncé avoir tué, mercredi 23 mars 2005, 85 résistants, dont des mercenaires étrangers, lors de l’attaque d’un camp d’entraînement de la résistance, au nord de Bagdad.


Au cours de l’opération anti-guerilla présentée comme la plus sanglante depuis les élections du 30 janvier 2005, les unités d’élite de la police irakienne et les forces américaines ont attaqué un camp d’entraînement de la résistance, au nord de Bagdad. "Les commandos ont réussi à abattre 35 rebelles alors que l’armée américaine en a tué 50", a affirmé le général Adnane Thabet, conseiller pour la sécurité auprès du ministère de l’Intérieur, joint par l’AFP par téléphone, à Samarra. Un correspondant de l’AFP a néanmoins constaté, dans l’après-midi, que trente à quarante résistants étaient encore présents dans ce camp. L’un d’eux a affirmé qu’ils n’avaient jamais quitté l’endroit, en dépit de l’attaque.

L’Armée secrète islamique, un mouvement de résistance implanté dans la région, a affirmé avoir "perdu 11 membres et mis hors de combat la moitié du bataillon des commandos de police dans cette bataille qui a restauré notre honneur", sur des affiches placardées sur des bâtiments gouvernementaux, à Tikrit et à Al-Dawr, au nord de Bagdad.

Une fillette irakienne de 11 ans a été tuée et une autre de 13 ans blessée, mercredi 23 mars 2005, par la chute d’un obus de mortier sur une école d’un quartier ouest de Bagdad.

Les corps de deux soldats irakiens, tués par balle, ont été trouvés sur les rives du Tigre, près de Dhoulouiyah.

A 15 km à l’est de Balad, au nord de Bagdad, "un engin explosif a sauté, vers 09h00, au passage d’un camion, tuant le chauffeur et blessant le passager", selon un officier de police.

A Moussayeb, au sud de Bagdad, des assaillants ont tué un professeur et blessé le directeur et deux étudiants de l’école islamique sunnite Imam Hassan ben Ali.

Un policier a été tué et un autre blessé dans l’explosion d’un engin piégé qu’ils essayaient de désamorcer, dans un quartier ouest de Bagdad, selon une source à l’hôpital Yarmouk.

Deux soldats américains et deux soldats irakiens ont été blessés par l’explosion d’une voiture piégée conduite par un kamikaze dans la ville septentrionale de Mossoul, a indiqué un communiqué américain.

Cinq corps, dont celui une étudiante, ont été retrouvés dans la région de Souaira, à 50 km au sud de Bagdad, a affirmé un policier.

Sur la scène politique, les tractations entre négociateurs chiites et kurdes se sont poursuivies pour la formation du gouvernement, entamées fin février. La liste chiite de l’Alliance unifiée irakienne, qui a remporté les élections de janvier, souhaite que la session du Parlement qui doit approuver un nouveau gouvernement se tienne samedi 26 mars 2005.

Par ailleurs, les dirigeants arabes réunis à Alger ont mollement répondu, mercredi 23 mars 2005, à l’appel à la solidarité lancé par l’Irak. Ils ont "réaffirmé le respect de l’unité et de la souveraineté" du pays "ainsi que son indépendance et la non-ingérence dans ses affaires intérieures". Selon un expert présent dans la capitale algérienne, l’Irak a obtenu les "positions de soutien classiques qui ne veulent pas dire grand chose dans la pratique".

Le ministère de la défense bulgare a de son côté formellement fixé au 31 décembre 2005 le retrait de ses troupes d’Irak, ce qui n’est pas une surprise, a souligné Washington.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source