retour article original

jeudi 17 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
ATS, 31 mars 2005

Proche Orient : Les Palestiniennes sont victimes de violences, selon Amnesty International


Une ex-détenue palestinienne libérée par Israël, à Tulkarem, le 21 février 2005

LONDRES (ATS) Les Palestiniennes sont victimes d’intimidations et de violences aux mains des forces de sécurité israéliennes. Mais elles le sont aussi au sein de leur propre communauté, déclare Amnesty International dans un nouveau rapport.

Certaines accouchent à des barrages israéliens où on ne les laisse pas passer pour se rendre à l’hôpital. D’autres succombent à des "crimes d’honneur" commis par des membres de leur propre famille.

Manifestation du Hamas, à Hebron, le 30 mars 2005


L’organisation affirme que les habitantes de Cisjordanie et de la bande de Gaza sont de plus en plus fréquemment victimes de violences, autant de la part des Israéliens que des Palestiniens. "Les Palestiniennes portent le fardeau de l’escalade du conflit, et celui de plusieurs décennies d’occupation israélienne, tandis qu’au sein de la société palestinienne elles sont soumises à un système de lois et de normes qui fait d’elles des membres de seconde zone de la société", affirme Amnesty International.

Manifestation contre la construction du Mur israélien, à Bil’n, le 30 mars 2005

Ce rapport, intitulé "Conflit, occupation et patriarcat : les femmes portent le fardeau", est publié dans le cadre d’une campagne d’Amnesty contre les violences faites aux femmes. Il brosse un tableau plutôt sombre. Les restrictions de déplacement, combinées avec la résurgence de traditions tribales, rendent difficile sinon impossible pour les femmes et les filles dont le comportement est jugé insultant pour leurs familles d’échapper à un crime d’honneur, explique Amnesty International.

Manifestation contre la construction du Mur israélien, à Bil’n, le 30 mars 2005

Le délitement de l’Etat de droit dans les secteurs gouvernés par l’Autorité palestinienne signifie en outre que les auteurs de tels crimes demeurent souvent impunis, ajoute l’organisation. "Même s’il n’existe pas de statistiques fiables, les violences contre les femmes au sein de la famille, et notamment les agressions sexuelles, les viols et les crimes d’honneur (...) ont apparemment augmenté depuis quatre ans et demi", souligne Amnesty International.

Agence télégraphique suisse

Manifestation contre la construction du Mur israélien, à Bil’n, le 30 mars 2005

Manifestation contre la construction du Mur israélien, à Bil’n, le 30 mars 2005

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source