retour article original

lundi 21 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
AP, 31 mars 2005

Proche Orient : Mahmoud Abbas sévit après l’attaque contre son quartier général


Des pneus incendiés par les militants palestiniens qui ont tiré sur la Mouqaata, à Ramallah, dans la nuit du 30 mars au 31 mars 2005

RAMALLAH, Cisjordanie (AP) - Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a ordonné, tôt jeudi 31 mars 2005, des mesures contre des militants palestiniens de Ramallah, en Cisjordanie, après qu’un groupe d’hommes armés eurent ouvert le feu la veille sur son quartier général, alors qu’il se trouvait à l’intérieur, selon des responsables de la sécurité palestinienne.

L’un des militants palestiniens qui ont tiré sur la Mouqaata, à Ramallah, dans la nuit du 30 mars au 31 mars 2005


Le groupe de quinze militants a ouvert le feu sur le siège de la présidence de l’Autorité palestinienne, mercredi 30 mars 2005, avant de se livrer à des attaques dans la ville, endommageant plusieurs restaurants et entraînant la fermeture de magasins, selon des témoins et des responsables palestiniens. Aucun blessé n’était signalé.

L’un des militants palestiniens qui ont tiré sur la Mouqaata, à Ramallah, dans la nuit du 30 mars au 31 mars 2005

Les tireurs, qui se sont dits membres des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, une milice liée au Fatah, la faction de Mahmoud Abbas, ont expliqué avoir agi après que les responsables de la sécurité palestinienne eurent expulsé six d’entre eux de la Moukaata, où ils s’étaient réfugiés quand Israël avait commencé à traquer les militants palestiniens, après le début des violences de la nouvelle Intifada, en septembre 2000. Le défunt président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat avait permis à plus d’une vingtaine de fugitifs de demeurer dans son quartier général et Mahmoud Abbas avait fait de même.

Mahmoud Abbas

Selon un responsable de la sécurité palestinienne qui a requis l’anonymat, les forces de sécurité avaient demandé à six des militants de remettre leurs armes ou quitter le complexe après qu’ils aient été "impliqués dans des enlèvements, du chantage" ainsi que des tirs sur des personnes. "Ils ont été averti à plusieurs reprises qu’ils fallaient qu’ils cessent leur attitude et leurs actions".

Des colons israéliens manifestent contre le retrait de Gaza, à Jérusalem, le 28 mars 2005

Un autre responsable, qui s’exprimait également sous couvert de l’anonymat, prévenait que les forces de sécurité envisageaient "des mesures sévères" contre ces hommes. "Ils ont franchi la ligne rouge. Ils ont attaqué le quartier général de la présidence. Ils défient l’Autorité palestinienne et désormais nous devons prendre des mesures dures contre eux sinon ils prendront le contrôle de la ville et sèmeront le chaos". Lors d’une réunion avec des responsables de la sécurité, Mahmoud Abbas a ordonné l’arrestation des militants impliqués, le déploiement de renforts de sécurité dans la ville ainsi que le versement de compensations aux commerçants touchés, selon des responsables de la sécurité.

Des colons israéliens manifestent contre le retrait de Gaza, à Jérusalem, le 28 mars 2005

Un porte-parole des Brigades d’Al-Aqsa, qui a requis l’anonymat, a démenti que les tireurs appartiennent à la milice, les qualifiant de "criminels qui devraient être en prison".

Associated Press

Des Palestiniens détenus à la base militaire israélienne de Karam Shalom, le 30 mars 2005. Ils ont été arrêtés alors qu’ils se livraient à la contrebande d’armes depuis l’Egypte

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source