retour article original

samedi 27 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (16ème partie) : De mars 2005 à avril 2005
AFP, 3 avril 2005

Irak : Vingt GI’s et douze prisonniers blessés dans une attaque contre la prison d’Abou Ghraib


BAGDAD (AFP) - Vingt soldats américains et douze prisonniers ont été blessés, lors d’une attaque d’envergure, samedi 2 avril 2005 au soir, contre la prison d’Abou Ghraib, à l’ouest de Bagdad, rendue tristement célèbre par les sévices commis sur des prisonniers.


"Nous avons fait face à une attaque très coordonnée de 40 minutes à laquelle ont participé 40 à 60 insurgés", a affirmé le lieutenant-colonel Guy Rudisill, porte-parole de l’armée américaine pour les affaires pénitentiaires en Irak. "Les combats ont commencé, à 19h00, après l’explosion d’une voiture piégée contre l’angle nord-est de la prison, suivie par des tirs de mortiers, de roquettes antichars et d’armes légères, dont certains provenaient de bâtiments voisins", a-t-il précisé. Une seconde voiture piégée a alors explosé et les résistants ont commencé à attaquer l’angle sud-est de la prison. Au moins un résistant a été tué, a-t-il précisé. Un communiqué de l’armée américaine a précisé que "l’assaut a échoué et (que) les forces américaines ont réussi à sécuriser le secteur".

Depuis les élections générales du 30 janvier 2005, il s’agit de l’assaut le plus important contre cette prison où sont détenus près de 3500 personnes et où il y a tout juste un an éclatait un scandale sur les mauvais traitements subis par les détenus.

Par ailleurs, quatre policiers et un civil irakiens ont trouvé la mort dans l’explosion d’une voiture piégée dans la matinée à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Bagdad, selon une source militaire.

En outre, six civils, dont un enfant, ont été blessés par l’explosion d’une voiture piégée à l’approche d’une patrouille de la force multinationale, à Mossoul, selon un communiqué américain.

Sur le plan politique, le ministre sortant de l’Industrie, Hajem Al-Hassani, paraissait favori pour devenir, dimanche 3 avril 2005, le premier président de l’Assemblée nationale de l’après-Saddam Hussein. Après d’intenses tractations, l’Alliance unifiée irakienne (AUI), soutenue par le clergé chiite, et qui peut compter sur 146 sièges et la liste kurde avec 77 sièges se sont mises d’accord sur son nom. "Tant l’AUI que les Kurdes pressent Hajem Al-Hassani d’accepter la présidence et si cela peut aider à résoudre la crise, nous nous en félicitons", a affirmé à l’AFP Ahmad Nadji, porte-parole du chef de l’Etat sortant Ghazi Al-Yaouar. Il est un des cinq députés élus sur la liste Iraqiyoun dirigée par M. Yaouar. "Nous pensons que nos frères sunnites veulent Hajem Al-Hassani et qu’il y a un consensus entre l’AUI, les Kurdes et la liste irakienne (du Premier ministre sortant Iyad Allaoui)", a affirmé un député chiite Ali Al-Dabbagh.

L’AUI a rejeté, jeudi 31 mars 2005, la candidature du député Michaan Joubouri, en raison de ses liens avec l’ancien régime. Ce dernier affirme avoir le soutien d’une "majorité des formations sunnites", mais sa personnalité est contestée par d’autres responsables de cette communauté. M. Joubouri a indiqué à l’AFP qu’il maintenait sa candidature et plusieurs milliers de ses partisans ont défilé dans la ville de Tikrit, ancien fief de Saddam Hussein.

La présidence de la chambre doit revenir à un sunnite, alors que les postes d’adjoints seront attribués à un chiite et à un membre de la liste kurde. Selon Jawad Al-Maliki, un haut responsable de l’AUI, le candidat chiite sera Hussein Chahristani, un scientifique nucléaire emprisonné sous le régime de Saddam Hussein. L’autre poste d’adjoint devrait aller au juge kurde Dara Noureddine, qui avait participé au Conseil de gouvernement créé par la coalition après la chute du régime de Saddam Hussein.

Par ailleurs, le politicien sunnite Adnane Pachachi, 81 ans, a annoncé qu’il était candidat au poste de vice-président de l’Etat, pour lequel il sera en compétition avec le chef de l’Etat sortant, Ghazi Al-Yaouar. La magistrature suprême devrait revenir au Kurde Jalal Talabani.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source