retour article original

dimanche 26 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (1ère partie) : Du 8 février 2004 au 15 février (...)
AFP, 14 février 2004

Haïti : la violence s’intensifie dans le nord


Port-au-Prince, 10 février 2004

PORT-AU-PRINCE (AFP) - Le climat de violence en Haïti qui a déjà fait une cinquantaine de morts depuis plus d’une semaine s’est accentué ces derniers jours notamment dans la partie nord du pays où les rebelles sont les plus actifs.

Parallèlement les opposants politique qui réclament la démission du président haïtien Jean Bertrand Aristide, ont accusé la diplomatie étrangère de cécité devant les exactions des partisans du pouvoir.

Gonaives, le 7 février 2004. Des adversaires de Jean-Bertrand Aristide renversent un véhicule de la police


L’opposition politique et un de ses principaux responsables Evans Paul a d’ailleurs vivement critiqué samedi les propos tenus vendredi par le secrétaire d’Etat américain Colin Powell qui s’oppose à tout "départ illégal" du président Aristide.

Enfants abandonnés, dans les rues de Port-au-Prince, le 10 février 2004

M. Evans Paul a accusé le responsable américain de "ne pas voir" les victimes du parti Lavalas au pouvoir.

"Il faut trouver une solution pacifique à la crise sans (le président) Aristide et c’est sur ce point que nous divergeons avec les Etats-Unis" a déclaré à l’AFP, Evans Paul.

Evans Paul

L’opposition prépare d’ailleurs une nouvelle manifestation pacifique dimanche à Port-au-Prince pour demander la démission du chef de l’Etat.

Par ailleurs, selon une source gouvernementale, l’épouse du président Aristide a quitté samedi la capitale Port-au-Prince pour se rendre à Miami (Floride). Mme Aristide est aux Etats Unis pour assister à des obsèques d’un membre de sa famille et doit regagnera lundi Haïti, a-t-on précisé de même source.

Près de la localité de Dondon (dans le nord du pays, près du Cap Haïtien) des dizaines de maisons appartenant à des partisans du pouvoir, mais aussi à des membres de l’opposition, ont été incendiées ces derniers jours, a indiqué samedi le maire de Cap-Haïtien, Wilmar Innocent.

Les environs de Cap-Haïtien

Des opposants armés ont également pris le contrôle et bloquent une des principales routes du nord du pays, a ajouté le maire.

Suite à ces incidents le gouvernement a réagi samedi et le secrétaire d’Etat à la communication Mario Dupuy, a indiqué qu’il s’agissait "d’incursions, ils (les rebelles) créent la panique et ils s’en vont".

Mario Dupuy

Des rebelles armés très mobiles, qui compteraient dans leurs rangs d’anciens militaires de l’armée haïtienne dissoute en 1995 par le président Jean Bertrand Aristide sont particulièrement actifs dans la région du nord. Ils ont pour base de départ la région de Saint-Michel de l’Atalaye (est), selon des informations concordantes recueillies par l’AFP.

Ces rebelles qui appartiennent au groupe dit de Pernales (centre-est d’Haïti) et agiraient en liaison avec les rebelles des Gonaïves (nord-ouest), ville toujours aux mains du Front Anti-Aristide.

La situation était par ailleurs très calme dans la capitale et au Cap-Haïtien, deuxième ville d’Haïti et grande métropole côtière du nord, aucun incident n’étant signalé.

Port-au-Prince, 10 février 2004

10 février 2004. Distribution de nourriture dans une localité haïtienne

En raison de ces tensions, un paquebot de croisière de la compagnie américano-norvégienne Royal Caribbean Cruise Line a annulé son escale prévue lundi à l’ouest du Cap-Haïtien, a-t-on appris de source proche de la compagnie.

© AFP Agence France-Presse

Croisière dans la mer des Caraïbes

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source