retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (3ème partie) : De janvier à décembre 2005
AP, 4 avril 2005

France : L’association Emmaüs demande une réorganisation complète des dispositifs d’accueil pour les sans abri


PARIS (AP) - Au sortir de l’hiver, l’association Emmaüs dresse un bilan très critique du dispositif d’accueil des sans-abri, trop organisé sur un mode de "gestion de crise" sans souci de "l’action d’insertion", avec des structures ouvertes "pour de trop courtes périodes" et des "fermetures brutales".

Emmaüs s’inquiète également de la situation des sans-abri pour l’été, période durant laquelle de nombreux centres d’hébergement, chaque année, ferment leurs portes, et rappelle qu’on meurt plus dans la rue "à la belle saison".


Tout en reconnaissant que l’accueil d’urgence "a permis de sauver de nombreuses vies", l’association estime dans un communiqué, diffusé lundi 4 avril 2005, que "la conception même du dispositif hivernal doit être remis en cause". Emmaüs critique notamment le fait que le dispositif "repose sur une gestion de crise réitérée" avec des centres "ouverts pour de courtes périodes" et des "fermetures brutales", par ailleurs sans souci d’une "action d’insertion". De plus, l’association juge que le dispositif "sous-évalue les besoins", qu’un "grand nombre de demandes d’hébergement restent insatisfaites" et qu’un "certain nombre de lits sont ouverts dans des conditions indignes".

En outre, le "dispositif repose sur une idée fausse" selon laquelle la demande de lits d’hébergement serait plus forte en hiver qu’en été. "Or, il y a plus de morts à la belle saison, on y souffre davantage et si les sans-abri dorment dehors, c’est sans doute parce que les centres d’hébergement d’urgence ferment dès la printemps", précise l’association.

Bref, Emmaüs parle d’un dispositif "illisible et mal perçu du fait de sa grande complexité", qui "crée des tensions permanentes chez les sans-abri (surpeuplement, promiscuité, bruit)", tensions "qui se répercutent chez les intervenants sociaux". En conclusion, l’association estime que le nombre de lits doit être aussi important en été qu’en hiver, et que de "nouveaux lieux d’accueil doivent être mis en place, en phase avec de nouveaux besoins", notamment en matière "d’accueil des travailleurs pauvres" en recherche de logement, ou d’hébergement de proximité. Emmaüs demande aussi une révision de la coordination entre les associations, les pouvoirs publics, et le 115, ainsi qu’un développement des "maraudes" à pied.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source