retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
Le Monde, 14 février 2004 : Bagdad de notre envoyé spécial

L’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU met en garde les Irakiens contre les risques de guerre civile

L’ONU souhaite des élections "directes", "dès que possible" après le transfert du pouvoir aux Irakiens

par Rémy OURDAN


L’envoyé spécial de l’ONU, Lakhdar Brahimi, tente de ne fâcher personne, tout en voulant jouer le rôle du sage : "Des élections aussi tôt que possible, mais pas plus tôt que possible...".

Au terme d’une visite d’une semaine en Irak, la première depuis l’attentat qui a coûté la vie au diplomate onusien Sergio Vieira de Mello, il y a six mois, l’émissaire de Kofi Annan s’est dit, vendredi 13 février 2004, favorable à un scrutin direct, tout en soulignant qu’il ne pourrait avoir lieu d’ici le 30 juin.


"Nous sommes tous d’accord sur le fait que tenir des élections est très important, et qu’il faut que ces élections soient raisonnablement crédibles, a déclaré Lakhdar Brahimi. Les Irakiens doivent savoir qu’il s’agit d’un processus très compliqué qui ne peut avoir lieu sans une bonne préparation."

L’envoyé spécial de l’ONU a refusé de se prononcer sur un calendrier, estimant que ces élections irakiennes ne devaient pas être "assujetties à un délai" mais davantage avoir lieu "au moment opportun". Elles auront lieu "quand le pays sera prêt, et ce sera après le transfert des pouvoirs de la coalition aux Irakiens", prévu le 30 juin, a précisé son porte-parole, Ahmed Fawzi.

Hormis la référence à un "scrutin direct" -de préférence au scrutin indirect souhaité par Washington et ses alliés irakiens- M. Brahimi n’a donc pas cédé aux demandes de l’ayatollah Ali Al-Sistani et du clergé chiite, qui haussent le ton contre l’occupant et souhaitent que des élections aient lieu avant le transfert du pouvoir.

La seule réaction à ces déclarations a été celle du représentant de l’ayatollah Al-Sistani à Kerbala, Abdel Mahdi Al-Karbalaï, qui a déclaré que la position de l’ONU était "une grande victoire pour le clergé chiite et pour le peuple opprimé", car elle va dans le sens de la tenue d’élections générales directes. Il a repris à son compte la nécessité d’une "bonne préparation", sans indiquer si cela signifie que la Hawza, l’autorité suprême chiite, pourrait accepter que les élections aient lieu après le 30 juin.

Une autre inconnue de la vie politique irakienne est la participation de l’ONU. Lakhdar Brahimi a tenté de satisfaire les demandes de tous ceux qui s’inquiètent d’un contrôle unique américain sur le processus électoral. "L’ONU souhaite être présente à chacune des étapes à partir de maintenant, afin d’aider les Irakiens à retrouver leur souveraineté plus tôt que tard", a-t-il affirmé.

Il a toutefois souligné que l’ONU "n’oubliera jamais le 19 août", date de l’attentat contre son siège bagdadi, que "les contraintes sécuritaires sont énormes" et que l’Organisation internationale attend des propositions concrètes de la part de l’Autorité provisoire américaine et du Conseil intérimaire de gouvernement (CIG) irakien pour envisager un éventuel retour en Irak.

Lakhdar Brahimi s’est dit très inquiet des risques de guerre civile en Irak. "Il existe de très, très sérieux dangers, a-t-il dit. J’ai appelé tous mes interlocuteurs à prendre garde. J’ai souligné qu’une guerre civile n’est jamais le résultat de la décision d’une personne, mais du manque de scrupules des gens, de l’égoïsme des gens, du fait que des gens ou des groupes pensent à eux-mêmes avant de penser à l’intérêt du pays." Il a cité en exemple le Liban et son propre pays, l’Algérie, où, selon lui, nul n’imaginait qu’une guerre civile était possible.

Rémy OURDAN

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Rémy OURDAN

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source