retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (3ème partie) : De janvier à décembre 2005
AFP, 5 avril 2005

France : Le président iranien renvoie dos à dos terroristes et fauteurs de guerre


PARIS (AFP) - Le président iranien, Mohammad Khatami, a renvoyé dos à dos terroristes et fauteurs de guerre, qu’ils soient "en Afghanistan ou à la Maison-Blanche", et a appelé au respect de la morale dans les relations internationales, lors d’une conférence, mardi 5 avril 2005, au siège de l’Unesco.

S’exprimant devant le même auditoire, son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, a critiqué un monde "unipolaire", dominé par les Etats-Unis, et a lancé un appel à la solidarité entre Etats.


"La guerre et le terrorisme sont d’une même racine, les deux utilisent la violence pour atteindre des objectifs étroits", a déclaré M. Khatami, citant comme exemple "la guerre préventive en Irak". "L’expansionnisme, l’occupation, la guerre, le terrorisme, tout cela trouve ses origines dans les mêmes visions erronées (...) en Afghanistan comme à la Maison Blanche", a-t-il ajouté, lors d’une conférence sur le dialogue entre les civilisations, devant plusieurs centaines d’invités réunis à Paris au siège de l’Unesco (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture). "Je condamne la guerre comme le terrorisme. Dans les deux cas, on se considère comme étant au centre du monde, on essaie d’imposer ses vues à l’ensemble de l’humanité", a dit le président iranien, en réponse à une question, après avoir évoqué "la catastrophe du 11 septembre" 2001. "Dans les deux cas, le prétexte est l’utilisation des valeurs sacrées", telles que la religion, a-t-il ajouté.

Dans son discours, M. Khatami a mis l’accent sur l’importance du respect de l’autre et de la morale dans les relations internationales. "Tant que la politique reste étrangère à la morale et ne se laisse pas imprégner par la culture, tant que c’est l’odeur du pétrole qui la guide, les droits de l’Homme ne sont pas défendus ou, plus exactement, ce qui est défendu c’est l’homme qualifié de "loup pour l’Homme", a-t-il lancé devant un public de personnalités diverses, dont l’Aga Khan, le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, et de nombreux diplomates. M. Khatami a par ailleurs rendu un nouvel hommage à Jean Paul 2 -le troisième en trois jours-, estimant que le pape "a contribué à lutter contre les choses viles de notre monde".

Le directeur général de l’Unesco, Koïchiro Matsuura, a appelé les conférenciers à une minute de silence à la mémoire du pape, décédé, samedi 2 avril 2005 au soir, au Vatican.

Dans un long discours, le président algérien a critiqué le projet américain de Grand Moyen-Orient, visant à favoriser des réformes politiques et économiques dans cette région. Il a fustigé "la réactivation fantasmatique de la croisade", sans citer directement le président américain George W. Bush. Il a aussi condamné "la remise en cause du système multilatéral de coopération internationale" et "la réduction de l’aide publique au développement" par les pays développés.

M. Bouteflika n’en a pas moins appelé le monde arabo-musulman à combler "les immenses retards accumulés (...) en matière de développement économique, de démocratie, de droits de l’Homme et de modernité". Il s’est ensuite entretenu avec son homologue français Jacques Chirac lors d’un déjeuner.

M. Khatami devait pour sa part rencontrer M. Chirac plus tard dans l’après-midi. Son ministre des Affaires étrangères, Kamal Kharazi, s’est entretenu avec son homologue français, Michel Barnier, avec lequel il a évoqué "les négociations sur le nucléaire entre l’Iran et la troïka européenne". "Les choses se poursuivent dans un esprit constructif", a précisé un porte-parole français. La France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne cherchent à obtenir de l’Iran un arrêt total des activités d’enrichissement d’uranium en échange d’accords de coopération. Washington soupçonne Téhéran de vouloir se doter de l’arme atomique.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source