retour article original

jeudi 23 février 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée Equatoriale
AP, 14 avril 2005

Guinée équatoriale : Des dizaines de prisonniers meurent de faim


Vue de Malabo

MALABO (AP) - Des dizaines de prisonniers politiques, y compris des étrangers, risquent de mourir de faim en Guinée équatoriale dans la fameuse prison de Playa Negra, où les détenus déjà affaiblis par la torture et des maladies chroniques ne reçoivent plus de nourriture, a annoncé, jeudi 14 avril 2005, Amnesty International.

Guinée équatoriale


"A moins d’une action immédiate, beaucoup de détenus de la prison de Playa Negra vont mourir", a affirmé Kolawole Olaniyan, chef du programme africain d’Amnesty International. Playa Negra est un centre pénitentiaire construit sur des rochers volcaniques noirs entre le palais présidentiel et l’Océan Atlantique. Au moins 70 prisonniers sont particulièrement exposés depuis que le gouvernement a arrêté de fournir les rations de nourriture, notamment six Arméniens, cinq Sud-africains, quatre Nigérians et des dizaines de détenus qu’Amnesty considère comme des prisonniers politiques. Selon Kolawole Olaniyan, la plupart des prisonniers étrangers ont été condamnés pour avoir essayé de renverser le gouvernement en juin 2002, au cours d’un procès qualifié d’injuste par les associations de défense des droits de l’homme.

Le mercenaire Nick du Toit arrivant au tribunal de Malabo

Jusqu’en décembre 2004, les autorités donnaient aux prisonniers un bol de riz par jour. Depuis, la ration quotidienne a été réduite à une ou deux tranches de pain, selon Amnesty International. Depuis fin février 2005, très de peu de nourriture est distribuée. Les détenus doivent se contenter des aliments apportés par leur famille. Ceux qui n’ont pas de proches n’ont pas d’accès à la nourriture, explique l’organisation de défense des droits de l’homme.

Vue de Malabo

Le président Teodoro Obiang a dénié les précédentes accusations de mauvais traitements des prisonniers. Selon les organisations humanitaires, un homme jugé pour le coup d’Etat a été torturé à mort mais le gouvernement affirme que l’Allemand est mort de malaria.

Associated Press

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source