retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (16ème partie) : De mars 2005 à avril 2005
AFP, 23 avril 2005

Irak : Mise en garde d’un responsable chiite aux sunnites


NAJAF (AFP) - Un responsable chiite a clairement accusé, samedi 23 avril 2005, les sunnites d’être responsables des violences contre les membres de sa communauté, et prévenu qu’ils pourraient riposter, tandis qu’un septième attentat à la voiture piégée frappait Bagdad en six jours.


"Nous rejetons la responsabilité de ces actes sur les membres de la communauté sunnite et nous leur demandons de condamner ces agissements criminels pour ne pas être obligés d’y riposter", a déclaré à l’AFP Assad Abou Qalal, gouverneur de la ville sainte de Najaf et haut responsable du Conseil suprême de la révolution islamique (CSRII), le principal parti chiite irakien. M. Abou Qalal s’exprimait après avoir participé aux funérailles de six des neuf victimes de l’attentat commis la veille, en pleine prière du vendredi, contre une mosquée chiite de Bagdad et qui n’a pas été revendiqué. L’attentat est le dernier d’une longue série d’attaques contre les chiites, majoritaires en Irak, dont la plus sanglante a fait 118 morts, fin février 2005, à Hilla, à 100 km au sud de Bagdad. Cette déclaration est l’avertissement le plus clair jamais adressé par un responsable chiite aux sunnites, accusés de fomenter les violences et de saboter le processus de transition politique après avoir perdu la suprématie dans le pays avec la chute du régime de l’ancien président Saddam Hussein.

Dernière manifestation en date de ces violences, un attentat suicide a été commis, contre un convoi de l’armée américaine, dans l’ouest de Bagdad, faisant un tué et cinq blessés irakiens, selon des sources policières et des témoins. Selon un témoin, Bassem Mahmoud, "un homme en voiture s’est lancé contre le convoi américain avant de faire exploser son véhicule". "L’explosion a eu lieu dans une rue latérale à la route de l’aéroport de Bagdad et les cinq blessés ont été évacués vers un hôpital de la ville", avait auparavant déclaré une source du ministère de l’intérieur. Selon cette source, l’attaque a fait cinq blessés irakiens qui, selon des témoins, se trouvaient dans la rue ou chez eux. Au moins sept attentats à la voiture piégée, pour la plupart conduits par des kamikazes, ont été commis, depuis le début de la semaine, dans la capitale qui, comme le reste du pays, connaît une recrudescence des violences.

Samedi 23 avril 2005, deux personnes ont péri dans l’explosion de leur voiture dans un village proche de Bassorah, à 550 km au sud de Bagdad. Deux enfants qui se trouvaient dans la rue ont été blessés.

Dans la nuit, une fillette de dix ans et un enseignant ont été tués dans deux attaques distinctes à la bombe qui ont également fait quatre blessés, à Baaqouba, au nord de la capitale, selon la police.

Ces violences se tiennent en l’absence de tout progrès dans la formation d’un gouvernement. Les tractations entre les gagnants des élections générales du 30 janvier sont entrées dans leur troisième semaine sans résultat apparent. Le vice-président, Ghazi Al-Yaouar, a rencontré, samedi 23 avril, des personnalités sunnites du groupe du Front national, qui se sont entretenues la veille avec le président, Jalal Talabani, à propos de la formation du gouvernement.

M. Talabi, un Kurde, s’est dit "frustré", vendredi 22 avril, par ce retard dans la formation du gouvernement qui avait été confiée, le 7 avril 2005, au chiite Ibrahim Al-Jaafari, dont la liste est arrivée en première position lors des élections. Cette liste, qui a 146 élus au Parlement de 275 sièges, s’est entendue avec celle de la coalition kurde, qui en compte 77, pour former le gouvernement que M. Talabani veut d’union nationale. La troisième liste, celle du Premier ministre sortant, le chiite laïc Iyad Allaoui, a posé comme condition à son entrée au cabinet l’obtention d’un poste de vice-Premier ministre et de quatre ministères.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source