retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
ATS, 24 avril 2005

Crimes de guerre américains : Human Rights Watch réclame une enquête neutre sur Donald Rumsfeld


WASHINGTON - Human Rights Watch (HRW) réclame la nomination d’un procureur indépendant pour enquêter sur les tortures d’Abou Ghraïb, en Irak. Ce magistrat devrait se pencher sur les responsabilités éventuelles du secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld.


Un an après le scandale provoqué par les photos de détenus irakiens subissant des sévices de soldats américains dans la prison d’Abou Ghraib, près d’une dizaine d’enquêtes ont débouché sur des poursuites contre de simples soldats, rappelle l’organisation de défense des droits de l’homme dans un rapport publié samedi 23 avril 2005 et intitulé "S’en tirer après la torture ?".

"Il existe encore une totale impunité autour des auteurs des politiques responsables d’avoir créé un cadre permettant la torture", dénonce le rapport. La demande de Human Rights Watch intervient alors le Pentagone a publié, vendredi 22 avril 2005, les résultats d’une nouvelle enquête sur Abou Ghraib blanchissant quatre gradés de l’armée américaine. Pour l’organisation, il est clair que les décisions et la politique menées par M. Rumsfeld et d’autres responsables ont favorisé la banalisation des sévices contre les détenus, en violation notamment des conventions de Genève. Le rapport cite de nombreux éléments tendant à montrer que ces responsables savaient ou auraient dû savoir que ces violations avaient lieu.

Outre M. Rumsfeld, le rapport épingle l’ancien directeur de la CIA, George Tenet, le général Ricardo Sanchez, commandant des forces armées en Irak de juin 2003 à juillet 2004, et le général Geoffrey Miller, ancien responsable de la prison militaire de Guantanamo à Cuba.

Le rapport appelle à la nomination d’un procureur indépendant. Il indique que le ministre de la Justice, Alberto Gonzalez, était lui-même impliqué dans la définition des méthodes d’interrogation et qu’il existe un conflit d’intérêt. A l’époque, M. Gonzales était chef des services juridiques de la Maison Blanche.

Agence télégraphique suisse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source