retour article original

samedi 27 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (11ème partie) : De avril 2005 à mai 2005
Reuters, 25 avril 2005

Proche Orient : Mahmoud Abbas ordonne à ses services de rétablir l’ordre


Un policier palestinien à Gaza City, le 24 avril 2005

GAZA (Reuters) - Deux jours après avoir mis à l’écart des commandants de la vieille garde de Yasser Arafat, le président, Mahmoud Abbas, a ordonné, lundi 25 avril 2005, aux trois nouveaux responsables de la sécurité palestinienne, de faire cesser un désordre grandissant.

Mahmoud Abbas


Le remaniement opéré, samedi 23 avril 2005, répond aux appels des Etats-Unis et d’Israël pour une réforme des forces de sécurité palestiniennes, en proie à la corruption et accusées par la population palestinienne de ne pas faire respecter la loi. "Je ne peux pas dire que nous ayons assuré jusqu’ici la sécurité et les réformes à notre peuple. Mais nous avons entamé un processus important", a déclaré Mahmoud Abbas aux journalistes, avant de rencontrer les responsables dans la bande de Gaza.

Un soldat israélien à Neve Dekalim, le 25 avril 2005

Selon Taoufik Abou Khoussa, porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mahmoud Abbas a demandé aux nouveaux chefs de la police, de la sécurité nationale et des renseignements militaires de restructurer leurs effectifs et de mettre fin aux troubles qui s’amplifient en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Le remaniement engagé par Mahmoud Abbas prévoit aussi le départ en retraite à 60 ans de centaines de membres des services de sécurité. Mahmoud Abbas, élu en janvier 2005, s’applique à opérer des réformes vitales pour le processus de paix du Proche-Orient, tout en évitant de s’aliéner les puissants dirigeants du Fatah, dont l’emprise s’exerce depuis longtemps sur les forces de sécurité.

Des soldats israéliens à Hebron, le 25 avril 2005

Bien que les nouveaux responsables de la sécurité aient pour instruction de rechercher les armes illégales, l’ordre ne s’applique pas à celles que détiennent les groupes radicaux observant une trêve de fait à l’heure actuelle. "Nous espérons que les Palestiniens rempliront leurs engagements d’appliquer les réformes de sécurité et de désarmer les groupes terroristes", a déclaré un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

Un soldat israélien à Hebron, le 25 avril 2005

Des hommes armés appartenant à une faction du Fatah au pouvoir ont créé des troubles, en mars 2005, à Ramallah, et occupé plus récemment un bâtiment officiel, à Djénine. A Gaza, des habitants se sont plaints d’une série de meurtres non élucidés.

Un soldat israélien à Hebron, le 25 avril 2005

Par ailleurs, le mouvement islamique Hamas a annoncé, lundi 25 avril, qu’il n’avait pas l’intention de déposer les armes s’il entrait au parlement palestinien après les élections prévues en juillet 2005. Mahmoud Abbas a fait valoir que le Hamas n’aurait plus besoin d’armes une fois transformé en parti politique. "Nos doigts resteront sur la détente jusqu’à la fin de l’occupation", a déclaré Mouchir Al-Masri, porte-parole du Hamas. La participation du mouvement au scrutin législatif "ne signifie pas qu’il soit en passe de devenir un parti politique", a ajouté Mouchir Al-Masri. Le Hamas, qui demeure voué à la destruction d’Israël, observe actuellement une trêve.

Reuters

Manifestation pour la libération des Palestiniens détenus en Israël, à Hebron, le 25 avril 2005

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source