retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (2ème partie) : Du 10 janvier 2005 au 28 décembre (...)
Reuters, 26 avril 2005

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo laissera Alassane Ouattara se présenter aux élections


ABIDJAN (Reuters) - Le président ivoirien, Laurent Gbagbo, a annoncé, mardi 26 avril, qu’il userait de ses pouvoirs constitutionnels pour que l’un de ses principaux adversaires politiques, Alassane Ouattara, puisse se présenter à l’élection présidentielle d’octobre 2005, condition clé posée par les rebelles.


Dans un discours retransmis à la télévision nationale, Laurent Gbagbo a dit avoir décidé à cette fin d’invoquer l’article 48 de la constitution ivoirienne. "A partir de maintenant, je prendrai les mesures exceptionnelles exigées par la situation", a-t-il dit. Laurent Gbagbo a précisé que, pour la seule élection présidentielle d’octobre 2005, les candidats présentés par les partis politiques signataires des accords conclus en janvier 2003 à Marcoussis, près de Paris, seraient éligibles, y compris le parti d’opposition RDR d’Alassane Ouattara. "En conséquence, Monsieur Alassane Dramane Ouattara peut, s’il le désire, présenter sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2005", a ajouté le chef de l’Etat ivoirien.

L’espoir d’un règlement pacifique de la crise ivoirienne -illustrée par la division du pays entre un Nord tenu par les rebelles et un Sud sous contrôle gouvernemental- grandit depuis la signature d’un accord de paix, en avril 2005, en Afrique du Sud.

Alassane Ouattara n’est pas éligible, en vertu de l’article 35 de la constitution, qui exige que les deux parents d’un candidat soient d’origine ivoirienne. L’un des parents d’Alassane Ouattara est considéré comme originaire du Burkina Faso voisin. A l’issue de pourparlers de paix organisés dans son pays entre les parties ivoiriennes adverses, le président sud-africain Thabo Mbeki avait déclaré que tout candidat souhaitant se présenter devait être autorisé à le faire. Il avait exhorté Laurent Gbagbo à invoquer l’article 48 pour que ceux qui en étaient empêchés précédemment puissent se présenter.

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source