retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
AFP, 16 février 2004

Les chiites irakiens préparent des solutions de rechange


BAGDAD (AFP) - Les chiites irakiens affirment avoir préparé des solutions de rechange au cas où l’ONU jugerait officiellement impossible d’organiser des élections directes avant le 30 juin, alors que les Etats-Unis disent vouloir étudier d’autres solutions pour le transfert des pouvoirs.


"La marjaiya (direction religieuse chiite) a établi une série de solutions de rechange que nous ne pouvons pas dévoiler maintenant car nous attendons la réponse de l’ONU", a affirmé dimanche cheikh Abdel Mahdi al-Karbalaï, représentant du grand ayatollah Ali Sistani, la référence spirituelle des chiites, majoritaires dans le pays.

Le même jour au Koweit, le ministre des Affaires étrangères irakien, Hoshyar Zebari, a estimé qu’il serait "extrêmement difficile" de tenir des élections "crédibles et justes" en Irak avant le 30 juin, date prévue pour le transfert des pouvoirs aux Irakiens.

L’autorité religieuse des chiites réclame, contre l’avis des Américains, que l’Assemblée nationale transitoire (qui devra désigner le gouvernement auquel la coalition remettra le pouvoir) soit élue au suffrage universel direct avant le 30 juin, et non par un collège de grands électeurs, ainsi que cela est prévu pour l’instant.

L’ONU a dépêché la semaine dernière en Irak une mission exploratoire dirigée par Lakhdar Brahimi, conseiller spécial du secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan.

M. Brahimi a écarté devant la presse la possibilité d’organiser des élections directes avant le transfert des pouvoirs prévu pour le 30 juin. Il avait toutefois indiqué que l’Onu ferait connaître officiellement ses propositions d’ici une dizaine de jours.

Interrogé sur la chaîne de télévision ABC, l’administrateur civil américain en Irak Paul Bremer a indiqué que son pays était ouvert à toute nouvelle proposition sur le transfert de pouvoir aux Irakiens et écouterait avec "le plus grand sérieux" l’avis de l’ONU sur ce sujet.

"Notre problème est que nous ne pouvons procéder à des élections à très court terme entre maintenant et juin. Donc nous devons trouver d’autres solutions. La formule des caucus (assemblées électorales) est compliquée, toutes les méthodes sont compliquées", a souligné M. Bremer. "Nous allons nous entretenir avec des membres du Conseil de gouvernement transitoire, des dirigeants Irakiens et les Nations unies pour trouver une solution qui permettra l’émergence d’un gouvernement légitime le 30 juin", a-t-il souligné, "il y a des dizaines d’idées qui circulent".

Lundi matin, 16 février 2004, selon la police irakienne, quatre Irakiens ont été blessés par l’explosion d’un engin piégé au passage d’un convoi militaire américain à Baaqouba, à 60 km au nord de Bagdad.

Sur le plan diplomatique, la Chine a envoyé dimanche un groupe de diplomates en Irak, sa première délégation officielle dans ce pays depuis la guerre menée par la coalition américano-britannique.

Enfin, selon le quotidien britannique l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, lauréat du prix Nobel de la paix, devrait demander lundi, lors d’une conférence de presse en Grande-Bretagne, que Tony Blair et George W. Bush présenter leurs excuses pour avoir mené une guerre "immorale" en Irak.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source