retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (16ème partie) : De mars 2005 à avril 2005
AFP, 30 avril 2005

Irak : Arrestation de onze imams sunnites à Bagdad


BAGDAD (AFP) - Quatre attentats ont été commis, samedi 30 avril 2005, en Irak, au lendemain d’une journée particulièrement violente qui a souligné le principal défi attendant le cabinet du chiite Ibrahim Al-Jaafari : la sécurité.


Six civils ont été tués dans ces attentats suicide, trois à Bagdad, et un à Mossoul, dans le nord de l’Irak. Au moins trente personnes ont été blessées dont des soldats et des commandos de police irakiens, selon des sources sécuritaires. L’un de ces attentats, qui a fait deux tués et dix blessés, dont quatre soldats, dans l’est de Bagdad, a été revendiqué par le réseau du Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, l’homme d’Al-Qaïda en Irak, qui a déjà endossé la responsabilité de la série d’attaques de la veille.

Pas moins de douze attentats à la voiture piégée ont été commis, vendredi 29 avril 2005, dans le pays, au lendemain du vote de confiance du Parlement à l’équipe de M. Jaafari, formée trois mois après les élections et d’âpres tractations. "Nous pensons que les terroristes sont en train de livrer leur dernière bataille", a pourtant affirmé Haïtham Al-Husseini, un dirigeant du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII), le principal parti chiite irakien et l’un des piliers du nouveau cabinet.

Cinq autres Irakiens, dont deux soldats et un policier ont été tués dans différentes attaques au cours des dernières 24 heures, en Irak, notamment au nord de la capitale où la résistance est active.

Par ailleurs, l’armée américaine a annoncé, samedi 30 avril, que quatre de ses soldats avaient été tués et deux autres blessés par l’explosion d’un engin piégé, jeudi 28 avril, à Tall Afar, à 80 km à l’ouest de Mossoul. Vendredi 29 avril 2005, trois autres soldats ont été tués dans deux attaques distinctes, ce qui porte à 1572 le nombre de militaires américains morts en Irak dans des opérations militaires ou dans des accidents depuis l’invasion du pays.

Au niveau politique, M. Husseini a indiqué que le Premier ministre menait des négociations pour compléter la liste de son cabinet où deux postes de vice-Premiers ministres sur quatre sont restés vacants et où cinq ministères n’ont pas été pourvus de manière définitive. "Il faut s’attendre à ce que le gouvernement soit complété dans les prochains jours et plus probablement mardi 3 mai 2005", a-t-il déclaré, reconnaissant que le poste de ministre de la Défense, promis aux sunnites, posait toujours problème. "Nous espérons que son titulaire va satisfaire les sunnites comme les chiites", a ajouté M. Husseini, au lendemain de critiques de dirigeants sunnites estimant n’avoir obtenu dans le gouvernement que des postes de seconde importance. Aucune date n’a encore été fixée pour la passation des pouvoirs entre le gouvernement de M. Jaafari et celui sortant du chiite laïc Iyad Allaoui.

Signe révélateur de la tension qui accompagne la naissance du nouveau gouvernement, onze imams sunnites, soupçonnés d’avoir incité des fidèles à mener des "activités terroristes", ont été arrêtés, vendredi 29 avril 2005, à Bagdad. "Nous avons arrêté onze imams accusés d’avoir incité à des activités terroristes, principalement dans le quartier de Bagdad Al-Jadida", dans l’est de la capitale, a affirmé une source sécuritaire à l’AFP. Selon elle, les religieux appelaient aussi les fidèles à ne pas reconnaître le gouvernement de M. Jaafari, dominé par les chiites et les Kurdes. Dans un communiqué, le Comité des oulémas musulmans, la principale association religieuse sunnite du pays, a affirmé que "des commandos de la police (...) ont pris d’assaut, vendredi 29 avril 2005 au matin, plusieurs mosquées, maisons et institutions islamiques et arrêté plus de 30 imams et fidèles". "Le gouvernement porte l’entière responsabilité de ces arrestations (...) et nous lui demandons de les relâcher immédiatement", ajoute le Comité.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source