retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AP, 8 mai 2005

Irak : Offensive de l’occupant contre la résistance


BAGDAD (AP) - Alors que les attentats de la résistance ont fait près de 300 morts en dix jours, en Irak, les troupes de la coalition ont lancé, ce week-end, une contre-offensive ciblant notamment le groupe du terroriste jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, Al-Qaïda en Irak.


Dimanche 8 mai, les troupes de la coalition ont tué six résistants et arrêté cinquante-quatre suspects, dans un coup de filet contre Al-Qaïda en Irak mené à Qaïm, près de la frontière syrienne, selon l’armée américaine. Elles ont agi sur des informations données par un proche d’Abou Moussab Al-Zarqaoui, Mohammed Amin Hussein Al-Raoui, qui a été arrêté le 26 avril 2005, selon l’armée américaine.

Un autre proche d’Abou Moussab Al-Zarqaoui a été capturé, jeudi 5 mai, par les forces de sécurité irakiennes, a annoncé, dimanche 8 mai, le gouvernement irakien dans un communiqué. Il s’agit d’Ammar Adnan Mohammed Hamza Al-Zoubaïdi, aussi connu sous le nom d’Abou Abbas. Cet homme est accusé d’avoir planifié l’attaque du 2 avril 2005 contre la prison d’Abou Ghraïb. Des dizaines de résistants avaient fait exploser des voitures piégées et tiré des roquettes RPG contre le centre de détention situé dans la banlieue de Bagdad.

Le groupe Al-Qaïda en Irak a revendiqué, dans un communiqué diffusé, dimanche 8 mai, sur Internet, l’attentat aux deux voitures piégées perpétré, la veille, à Bagdad. Le groupe d’Abou Moussab Al-Zarqaoui explique avoir déclenché l’explosion au moment où "passait un convoi de la CIA". Cette revendication n’a pas pu être authentifiée dans l’immédiat. L’attentat de samedi 7 mai 2005, sur la place Tahrir à Bagdad a fait au moins vingt-deux morts, dont deux Américains qui travaillaient pour l’entreprise de sécurité CTU. Il a également blessé au moins trente-six Irakiens, dont des écoliers, trois Américains, un Australien et un Islandais.

Samedi 7 mai 2005, les troupes de la coalition avaient mené une autre opération contre la résistance. Elles avaient capturé cinquante-cinq résistants présumés, à Bagdad et dans la région de Machrou, à environ 80 km au sud de la capitale, selon l’armée américaine. Parmi eux figure un ancien haut responsable militaire du gouvernement de Saddam Hussein. Les violences se poursuivaient cependant.

Un soldat américain a été tué et un autre blessé, dimanche 8 mai 2005, par une bombe, au passage de leur patrouille, près de Samarra, selon l’armée américaine. Deux autres soldats américains sont morts dans une explosion pendant des combats, près de Khaldiyah, selon l’armée américaine.

Quatre militaires de la coalition ont été tués, samedi 7 mai 2005 au soir, dans une attaque de la résistance, à Haditha, à 220 km au nord-ouest de Bagdad. Les résistants ont ouvert le feu, lancé des roquettes RPG et fait exploser des voitures piégées, selon l’armée américaine. Sept autres soldats de la coalition ont été blessés, a-t-elle précisé sans donner de nationalités. Des résistants ont été tués, selon elle.

Dimanche 8 mai, une voiture piégée a explosé près d’une patrouille américaine, au nord de Beïji, à 250 km au nord de Bagdad, a rapporté le commandant Anton Alston, porte-parole de l’armée américaine sans faire état de victimes dans les rangs américains. Mais un civil qui passait par là en voiture a été blessé dans les échanges de tirs qui ont suivi la déflagration, ont affirmé des responsables de l’hôpital de Beïji.

Dimanche 8 mai 2005 également, des individus ont abattu Zoba Yass, un haut responsable du ministère irakien des Transports, ainsi que son chauffeur, dans le sud de Bagdad, ont indiqué des policiers et des fonctionnaires du ministère.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source