retour article original

dimanche 26 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 13 mai 2005

Irak : L’état d’urgence s’éternise


BAGDAD (AFP) - Le nouveau gouvernement irakien, confronté à une recrudescence des violences, a annoncé, vendredi 13 mai 2005, la prolongation de 30 jours de l’état d’urgence dans le pays, à l’exception des trois provinces kurdes du nord.


"Le Premier ministre, Ibrahim Al-Jaafari, a décidé de prolonger l’état d’urgence dans tout le pays, à l’exception du Kurdistan, pour 30 jours supplémentaires à partir d’aujourd’hui", indique un communiqué officiel. Le texte explique que cette prolongation a été décidée en raison de la "persistance des conditions qui ont justifié l’état d’urgence", en référence aux violences qui sont allés en s’accentuant et qui ont fait 12 tués vendredi 13 mai. C’est la première fois que le nouveau gouvernement de M. Jaafari, formé le 3 mai 2005, et qui a placé la sécurité en tête de ses priorités, prend une telle mesure, au moment où le pays connaît une flambée de violence.

L’état d’urgence avait été décrété initialement, le 7 novembre 2004, à la veille de l’assaut américain contre la ville de Falloujah, par l’ex-Premier ministre, Iyad Allaoui. Il a été reconduit depuis lors.

Il donne au gouvernement des pouvoirs très étendus allant de l’imposition du couvre-feu au lancement de mandats d’arrêt, en passant par la dissolution d’associations, la restriction des déplacements et les écoutes téléphoniques.

Cette décision a été annoncée après de nouvelles violences dans le pays. Deux soldats et un civil ont été tués dans l’attaque suicide contre un camion transportant quarante-sept soldats, à Baaqouba, à 60 km au nord de Bagdad, selon un colonel des forces armées, Abdallah Chemmari. Six personnes ont été blessées.

A Bagdad, un policier a été tué et cinq autres personnes, trois policiers et deux civils, ont été blessées dans une attaque à l’arme légère contre une patrouille de la police. Huit Irakiens, dont quatre résistants, sont morts par ailleurs dans différentes attaques au nord de Bagdad, selon des sources sécuritaires.

Pour la seule journée de jeudi 12 mai 2005, quelque vingt-six Irakiens ont péri dans des actes de violences, dont quinze dans un attentat suicide, à Bagdad, commis au milieu d’un marché bondé de civils.

Depuis la prestation de serment du gouvernement, plus de quatre cents personnes, civils et militaires irakiens, et soldats américains, ont péri dans la violence qui aggrave davantage les conditions de vie des Irakiens déjà jugées alarmantes par un rapport de l’ONU. Dans une interview au quotidien Folha de Sao Paulo, le président, Jalal Talabani, un Kurde, a vu dans la vague d’attentats dans son pays "un signe de faiblesse" des groupes extrémistes. "La vague de violence est un signe de faiblesse de ces terroristes. Rendez-vous compte que le seul moyen qui leur reste ce sont les voitures piégées", affirme M. Talabani, qui a participé, mardi 10 mai et mercredi 11 mai, à Brasilia, au premier sommet entre pays arabes et sud-américains, sa première sortie sur la scène internationale depuis sa prestation de serment le 7 avril 2005.

De son côté, le Croissant-Rouge irakien a annoncé avoir commencé à distribuer des aides à des centaines de familles qui ont fui une région dans l’ouest de l’Irak, proche de la Syrie, où l’armée américaine mène depuis six jours une vaste opération contre des résistants liés à l’islamiste jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, l’homme d’Al-Qaïda en Irak. Selon l’organisation, des centaines de familles ont fui les combats mais l’ampleur exacte de l’exode n’a pu être vérifiée de source indépendante, alors que l’armée américaine a affirmé qu’aucun des services destinés à la population comme l’eau et l’électricité n’avait été affecté dans cette vaste province sunnite.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source