retour article original

lundi 22 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AP, 18 mai 2005

Irak : Abou Moussab Al-Zarquaoui déclare la guerre aux chiites


BAGDAD (AP) - Un message audio du chef d’Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab Al-Zarqaoui, qualifiant le régime irakien d’"apostat", a été diffusé, mercredi 18 mai 2005, tandis que des violences faisaient quatre morts dans le pays et que les cadavres de sept Irakiens tués d’une balle dans la tête étaient retrouvés dans le sud.


"Ce que les sunnites (minoritaires, ndlr) ont souffert et souffrent toujours des chiites (majoritaires, ndlr) est bien plus grave que ce qu’ils ont subi des Américains", déclare la voix sur la cassette diffusée sur Internet. Les chiites "collaborent avec les adorateurs de la croix" et "tout cela se passe sous le régime apostat des dirigeants de ce pays", ajoute-t-on dans cet enregistrement qui ne peut être authentifié. La voix ressemble effectivement à celle d’Abou Moussab Al-Zarqaoui.

Depuis la formation du gouvernement le 28 avril, près de cinq cents personnes ont été tuées. Un haut responsable militaire américain ayant requis l’anonymat a estimé que la violence avait probablement été provoquée par une réunion, il y a environ un mois, en Syrie, de lieutenants d’Abou Moussab Al-Zarqaoui, qui y participait peut-être aussi. Il s’agissait, selon lui, d’augmenter le nombre d’attaques et particulièrement d’attentats à la voiture piégée. Abou Moussab Al-Zarqaoui aurait reproché à la résistance irakienne de mollir. Selon cette même source, Bagdad a subi 21 attentats à la voiture piégée en mai 2005, contre 25 sur toute l’année 2004. Le conseiller présidentiel irakien à la sécurité, le général Wafiq Al-Samarie, a déclaré ne pas disposer d’informations au sujet de cette réunion. A Damas, un influent analyste politique syrien, Imad Faouzi Al-Shueibi, estimait que l’information relevait d’une campagne contre la Syrie et qu’un tel rassemblement, s’il avait eu lieu, se serait fait sans que le pouvoir en soit informé.

Quelle qu’en soit l’origine, de nouvelles violences ont été commises, mercredi 18 mai 2005, en Irak. A Bagdad, le général Ibrahim Khamas a été tué dans sa voiture par quatre tireurs en auto également. Sa femme et son chauffeur sont blessés. L’assassinat a été revendiqué, sur Internet, par le groupe Al-Qaïda en Irak de l’ennemi N°1 du pouvoir, Abou Moussab Al-Zarqaoui. L’authenticité du message était invérifiable.

Sept Irakiens ont été blessés quant à eux dans l’explosion d’une mine qui visait un convoi militaire américain dans l’est de la capitale. Dans le quartier pauvre à majorité chiite de Sadr City, un chauffeur du ministère des Transports a été abattu par des tireurs.

A 360 km au nord-ouest de Bagdad, à Mossoul, deux Irakiens ont été tués et huit autres blessés, dont sept élèves, par des tirs de mortiers ; et à Bakouba, à 60 km au nord-est de la capitale, l’explosion d’une voiture piégée a fait 14 blessés dont 12 policiers.

Par ailleurs, les cadavres de sept hommes aux yeux bandés et tués par des balles dans la tête ont été découverts sur le bord d’une route, à Amiriyah, dans le "triangle sunnite", à 40 km à l’ouest de Bagdad, selon le Dr Mohammed Al-Ani de l’hôpital général de Ramadi.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source