retour article original

jeudi 24 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
ATS, 22 mai 2005

Irak : Trois membres d’Ansar Al-Sunna condamnés à mort par un tribunal "spécial"

Suivi d’un commentaire


KOUT - Trois membres du groupe Ansar Al-Sunna lié au réseau terroriste Al-Qaïda, accusés de meurtres, d’enlèvements et de viols, ont été condamnés à mort par un tribunal irakien. Ces peines capitales sont les premières sous le nouveau régime.


Les trois hommes, âgés de 25, 30 et 44 ans, ont reconnu au moins vingt opérations, au cours desquelles ils ont tué ou kidnappé des policiers et violé des Irakiennes. Le Tribunal pénal spécial de Kout, à 175 km de Bagdad, a annoncé que la sentence serait appliquée "dans les dix jours", sans que l’on sache par quel moyen les trois hommes seront exécutés.

Se présentant comme une alliance de groupuscules islamistes, Ansar Al-Sunna (Les partisans des préceptes du prophète) a revendiqué plusieurs attentats et rapts en Irak.

Agence télégraphique suisse

Commentaire

Le régime tortionnaire irakien -que les Etats-Unis présentent hypocritement comme "une démocratie naissante", véritable modèle pour les autres pays musulmans- a mis en place une "justice" parallèle, à la botte du pouvoir. Cette justice parallèle a pour fonction de "légaliser" l’arbitraire du pouvoir, en délivrant des mandats de perquisition et des mandats d’arrêt de complaisance, en prolongeant indéfiniment la durée de détention des personnes arrêtées, etc... Le Tribunal pénal spécial en question fait partie de cette "justice" parallèle.

Il ne fait aucun doute que l’accusation repose sur des aveux extorqués au moyen de la torture. Par contre, il est douteux que des "partisans des préceptes du prophète" se soient livrés à des viols. Il est probable que l’accusation de viol a pour but de discréditer moralement les accusés. Après l’insurrection chiite de Najaf, en 2004, le régime irakien a prétendu que des boîtes de bière avaient été trouvées sur les lieux évacués par les résistants. Là encore, l’accusation visait à les discréditer, car l’Islam interdit la consommation d’alcool.

On relèvera également que le communiqué ne mentionne ni l’existence d’avocats, ni une quelconque possibilité de recourir contre cette condamnation à mort, exécutable dans les dix jours. C’est à ce genre de détails qu’on reconnaît une "démocratie naissante".

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source