retour article original

vendredi 26 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Afrique du Sud
ATS, 14 juin 2005

Corruption : Le président sud-africain renvoie son vice-président


Vue de Cape Town

LE CAP - Le président sud-africain, Thabo Mbeki, a annoncé, devant le Parlement, au Cap, qu’il avait démis de ses fonctions son vice-président, Jacob Zuma, soupçonné de corruption. Ce dernier faisait figure de favori pour succéder au chef de l’Etat.

Afrique du Sud


"En tant que président de la République, je suis arrivé à la conclusion que les circonstances dictent que, dans l’intérêt du vice-président, du gouvernement, de notre jeune système démocratique et de notre pays, il est préférable de décharger Jacob Zuma de ses responsabilités de vice-président", a déclaré M. Mbeki devant les deux chambres du Parlement réuni en session extraordinaire à sa demande. M. Zuma, un Zoulou âgé de 63 ans, qui jouit d’un fort soutien au sein du Congrès national africain (ANC), était, jusqu’à ce jour, le grand favori dans la course à la succession de M. Mbeki, en 2009.

Jacob Zuma

La déclaration du chef de l’Etat était très attendue depuis la condamnation, mercredi 8 juin 2005, à 15 ans de prison, de l’homme d’affaires Shabir Shaik, à l’issue d’un procès fleuve ayant mis en lumière une relation "globalement corrompue" avec Jacob Zuma.

Agence télégraphique suisse

Schabir Shaik

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source