retour article original

mardi 28 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 16 juin 2005

Irak : Plus de 1700 morts américains depuis mars 2003. La résistance ne faiblit pas


BAGDAD (AFP) - Cinq Marines américains ont été tués, mercredi 15 juin, dans l’explosion d’une bombe artisanale, près de Ramadi, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Bagdad, a annoncé, jeudi 16 juin 2005, un porte-parole de l’armée américaine.


Ces décès portent à 1705 le nombre de militaires américains morts en Irak, au combat ou dans des accidents, depuis l’invasion du pays, en mars 2003, selon un décompte de l’AFP basé sur un bilan global révisé du Pentagone. "Cinq Marines ont été tués quand leur véhicule a sauté sur une bombe artisanale, alors qu’ils étaient en mission de combat", a indiqué le commandant Wes Hayes. Il a ajouté ne pas disposer d’informations sur des blessés éventuels dans cette attaque survenue près du chef-lieu de la vaste province sunnite d’Al-Anbar, s’étendant de la périphérie ouest de Bagdad jusqu’aux frontières avec la Jordanie et la Syrie. Au total, dix-sept militaires américains ont été tués pendant la seule semaine allant du 7 juin au 14 juin 2005, selon les communiqués de l’armée américaine.

Le bilan est plus lourd encore côté irakien : quarante-trois Irakiens, des soldats et des policiers en majorité, ont été tués, mercredi 15 juin 2005, dans deux attentats suicide et une série d’attaques en Irak. Dans le premier attentat, vingt-trois Irakiens, des soldats pour la plupart, ont été tués et vingt-neuf autres blessés dans le restaurant d’une base militaire au nord de Bagdad, selon une responsable locale. Le groupe du Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, chef d’Al-Qaïda en Irak, a revendiqué cet attentat commis, selon un officier, par un kamikaze habillé en militaire qui était entré dans le restaurant où de nombreux soldats déjeunaient avant d’activer sa ceinture d’explosifs. En milieu d’après-midi, huit policiers ont été tués et 18 autres personnes blessées dans un autre attentat suicide à la voiture piégée à Bagdad.

Cinq civils ont par ailleurs été tués et six autres blessés dans une attaque au mortier, mercredi 15 juin 2005 au soir, dans un quartier résidentiel de Bagdad, a indiqué une source du ministère irakien de l’Intérieur.

Sept Irakiens ont également été tués en soirée, et quinze autres blessés, dans une attaque au mortier et des accrochages, près du QG de la police, à Tall Afar, selon le chef de la police de la ville du nord de l’Irak.

Heureux dénouement en revanche pour l’otage australien Douglas Wood, libéré mercredi 15 juin. Il a remercié "tous ceux" qui ont aidé à sa libération, avec une mention spéciale pour l’armée irakienne qui l’a découvert, mercredi 15 juin au matin, lors d’une opération de routine à Bagdad. A l’annonce de la libération de M. Wood, par le Premier ministre australien, John Howard, un porte-parole du gouvernement irakien a déclaré à l’AFP que les forces de son pays avaient contribué à ce dénouement, mais sans dire comment. M. Wood, 63 ans, a été enlevé, le 30 avril, par un groupe de résistants baptisé Conseil consultatif des moudjahidine d’Irak. Ce groupe avait exigé le retrait des quelque 550 soldats australiens d’Irak. Un ultimatum de 72 heures, donné à l’Australie qui a refusé tout retrait de troupes, avait expiré le 10 mai 2005, mais avait été repoussé indéfiniment.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info}

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source