retour article original

vendredi 18 août 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Brésil
AP, 17 juin 2005

Corruption : Un proche conseiller de Luiz Inacio Lula da Silva démissionne sur fond de scandale


Vue de Brasilia

BRASILIA (AP) - Le secrétaire général de la présidence brésilienne a démissionné de ses fonctions, jeudi 16 2005, en raison d’un scandale de corruption qui éclabousse actuellement le gouvernement du président Luiz Inacio Lula da Silva.

Brésil


Jose Dirceu, ami et proche conseiller de Luiz Inacio Lula da Silva, a annoncé sa démission, lors d’une allocution télévisée. Il était accusé par le président du Parti travailliste, Roberto Jefferson, d’être impliqué dans le versement de pots-de-vin mensuels à des parlementaires afin qu’ils soutiennent l’action du Parti des travailleurs (PT), au pouvoir au Brésil. Selon Roberto Jefferson, le désormais ex-secrétaire général de la présidence savait que le PT versait chaque mois des "allocations" d’environ 12000 dollars (9800 euros) à certains parlementaires, mais qu’il n’a rien signalé. Le PT ne dispose pas de la majorité au Parlement brésilien et a donc besoin du soutien de députés d’autres partis pour soutenir l’action de la fragile coalition gouvernementale de Luiz Inacio Lula da Silva.

Luiz Inacio Lula da Silva en compagnie de Jose Dirceu

Roberto Jefferson affirme toutefois que le président brésilien n’avait pas connaissance de ces pratiques. Jose Dirceu a nié être impliqué dans le scandale, et Roberto Jefferson a reconnu qu’il n’avait aucune preuve. Elu président du Brésil en 2002, Luiz Inacio Lula da Silva devrait se représenter en 2006.

Associated Press

Roberto Jefferson

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source