retour article original

mercredi 28 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (3ème partie) : De janvier à décembre 2005
AP, 17 juin 2005

France : Nicolas Sarkozy partisan d’une "démocratie" esclavagiste à la botte du grand patronat


VITRE, Ille-et-Vilaine (AP) - En déplacement, vendredi 17 juin 2005, à Vitré, en Ille-et-Vilaine, le ministre de l’Intérieur et président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, est revenu à la charge contre le modèle social français, qu’il ne faut pas selon lui "glorifier", reprenant l’antienne qui avait été la sienne durant la campagne référendaire.


Son diagnostic : "Depuis vingt ans, en France, on travaille moins que les autres et on crée moins de richesses". Et de porter un nouveau coup de canif au modèle social français, auquel le Premier ministre, Dominique de Villepin, avait pourtant marqué son attachement dans son discours de politique générale. "Arrêtons de le glorifier. Il fait que chez nous, depuis vingt ans, nous avons deux fois plus de chômage qu’ailleurs", a déploré le président du parti majoritaire. Alors que le gouvernement fait de l’emploi sa priorité, il a de nouveau exposé ses propositions en matière de traitement du chômage, se prononçant notamment, à l’instar du Premier ministre, pour un renforcement du contrôle des chômeurs. "Quand on est au chômage, on ne devrait pas refuser ad vitam eternam une offre d’emploi" et "quand on a un minima social, on devrait exercer une activité", a-t-il plaidé.

Entouré du ministre délégué à l’Aménagement du territoire, Christian Estrosi, un de ses plus fidèles lieutenants, et du secrétaire général de l’UMP, Pierre Méhaignerie, député-maire de Vitré, Nicolas Sarkozy a également évoqué le phénomène des délocalisations, qui a frappé ces dernières années la région de Vitré. L’aménagement du territoire consiste à "garder un emploi industriel et donner la chance à tous d’avoir du boulot pour continuer à vivre dans la région", a-t-il dit.

Enfin, évoquant le dossier des exportations chinoises vers l’Europe, le ministre d’Etat s’est prononcé pour une stratégie donnant, donnant. "Il faut demander aux autres les contreparties à ce qu’ils exigent de nous", a-t-il insisté. "Je suis pour la concurrence économique -et politique-, mais je n’accepte pas la concurrence déloyale".

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source