retour article original

jeudi 25 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
AP, 20 février 2004

Paul Bremer envisage des élections en Irak pour janvier 2005

Suivi de : Irak : "Colin Powell évoque un élargissement du conseil de gouvernement", © SDA-ATS News Service, 21 février 2004


ROME (AP) - L’administrateur civil américain en Irak Paul Bremer a estimé que des élections seraient possibles en janvier 2005, dans un entretien publié vendredi par le quotidien milanais "Corriere della Sera".

Jeudi 19 février 2004, il avait réaffirmé que le transfert du pouvoir aux Irakiens aurait bien lieu d’ici au 30 juin, mais sans élections préalables, l’ONU en ayant exclu la possibilité.


L’organisation d’élections en janvier 2005 est "peut-être possible", mais "d’abord nous devons voir quelles seront les recommandations précises de l’ONU". Carina Perelli, expert électoral de l’oNU, travaille actuellement sur le sujet, et "si sa commission technique affirme que des élections d’ici dix mois sont faisables, nous ferons de notre mieux, bien que la marge me semble étroite", a ajouté Bremer.

De son côté, l’ayatollah chiite Ali al-Husseini al-Sistani , dont l’insistance à réclamer des élections directes a provoqué le renoncement au projet originel américain d’organiser des "caucuses" et l’entrée en jeu de l’ONU, a suggéré qu’il accepterait des élections après la date fatidique du 30 juin, mais réclamerait des garanties fermes de l’ONU qu’il n’y aura pas d’autres retards.

Pour lui, les préparatifs en vue de l’organisation d’élections doivent commencer "à la première occasion possible". Il a demandé "des garanties claires, comme une résolution du Conseil de sécurité, pour rassurer les Irakiens que les élections ne seront pas une nouvelle fois bloquées avec les mêmes prétextes qu’aujourd’hui".

Dans le même temps, Américains et Irakiens travaillaient sur plusieurs hypothèses de remplacement, dont l’élargissement du Conseil intérimaire de gouvernement actuel, qui prendrait alors les commandes au 1er juillet. C’est là en tous cas l’option préférée par Washington.

Associated Press

Irak : Colin Powell évoque un élargissement du conseil de gouvernement

WASHINGTON - Le secrétaire d’Etat américain Colin Powell a estimé que la souveraineté irakienne pourrait être remise à une version élargie de l’actuel conseil de gouvernement transitoire irakien. Il s’exprimait dans un entretien au groupe de presse Knight-Ridder.

"Pour l’instant il y a le conseil de gouvernement. C’est certainement une option. C’est une option évidente", affirme M. Powell dans cet entretien, selon un transcript diffusé vendredi par le département d’Etat.

Le chef de la diplomatie américaine estime toutefois que cette instance "n’a pas un aussi bon équilibre entre les différentes factions en Irak qu’elle pourrait avoir. Une autre idée serait donc de l’agrandir et d’élargir son assise".

Le Conseil de gouvernement mis en place par les Etats-Unis en juillet 2003 comprend 25 membres, dont 13 chiites, cinq sunnites et cinq Kurdes, alors que les communautés chrétienne et turcomane sont représentées par un membre chacune.

M. Powell évoque aussi la possibilité de créer un "groupe de sages", rappelant la loya jirga (assemblée traditionnelle) qui avait opéré en Afghanistan. Mais sur un modèle adapté à la culture irakienne.

Les Etats-Unis restent déterminés à transférer la souveraineté du pays aux Irakiens le 30 juin comme prévu dans leurs plans. Mais le flou règne sur les modalités pratiques et la forme du futur gouvernement irakien.

Un système de "caucus" (conseils locaux) pour définir de manière indirecte une assemblée et un gouvernement transitoires semble désormais enterré par Washington compte tenu notamment de la forte opposition de la communauté chiite, majoritaire. Des élections directes ne sont pas non plus envisagées avant le 30 juin pour des raisons pratiques et de sécurité.

© SDA-ATS News Service

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source