retour article original

vendredi 28 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 19 juin 2005

Irak : Massoud Barzani défend les revendications kurdes


BAGDAD (AFP) - Le nouveau président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a défendu, dimanche 19 juin 2005, les revendications de sa communauté devant le parlement irakien, indiquant que la nouvelle Constitution devait être basée sur les accords précédents et l’actuelle loi intérimaire.


"Si nous nous basons sur la Loi administrative transitoire (TAL) et nos accords conclus avant la chute (du président déchu Saddam Hussein), alors nous pourrons écrire et approuver la Constitution à temps", a déclaré l’ancien chef combattant kurde aux députés lors d’une séance du parlement, à Bagdad. "Nous sommes tous d’accord sur le fait que la TAL devrait être la base et nous devons nous en tenir à cela. Nous ne devons pas nous en éloigner", a-t-il insisté. "Nous promettons encore une fois de coopérer à la construction d’un Irak fédéral, démocratique pluraliste", a encore dit M. Barzani, qui avait troqué l’habit traditionnel kurde pour un costume sombre. "Nous devons rectifier toutes les raisons et conséquences des changements imposés par l’ancien régime à la composition démographique du pays, à Kirkouk et dans d’autres régions kurdes", a-t-il souligné.

La TAL a été rédigée et adoptée par le Conseil de gouvernement irakien mis en place par les autorités d’occupation qui ont gouverné l’Irak après la chute du régime de Saddam Hussein, en avril 2003, jusqu’à juin 2004. Cette loi stipule la rédaction d’une Constitution définitive pour le 15 août qui doit être ensuite soumise à un référendum d’ici le 15 octobre 2005. Un délai de six mois est autorisé.

Les Kurdes, longtemps opprimés sous le régime de Saddam Hussein et désormais en position de force au gouvernement avec les chiites, font le forcing pour ancrer le principe du fédéralisme dans la nouvelle constitution.

Ils veulent aussi que la ville de Kirkouk, à 255 km au nord de Bagdad, fasse partie de leur région autonome, qui regroupe trois provinces dans le nord du pays. Cette revendication a suscité la colère des Arabes sunnites et Turcomans de Kirkouk, qui a été le théâtre de violences ces derniers jours. Les Kurdes réclament le retour dans cette ville de tous ceux qui en avaient été chassés lors de la campagne d’arabisation menée par le régime de Saddam Hussein, ainsi que le recouvrement de leurs propriétés. Ce point est stipulé dans l’article 58 de la TAL.

Par ailleurs, une députée irakienne a été blessée lors d’une tentative d’assassinat, alors que le frère d’une autre parlementaire a été tué, a déclaré, dimanche 19 juin 2005, le vice-président du parlement, Hussein Al-Chahristani. M. Chahristani, qui s’exprimait lors d’une séance du Parlement, a présenté ses condoléances à Intissar Al-Omari, une députée de Mossoul, dont le frère a été abattu dans cette ville située à 370 km au nord de Bagdad. Il n’a pas dit quand avait eu lieu l’attaque. "Je vous demande d’être extrêmement prudents parce que les députés et leurs familles sont des cibles", a-t-il dit.

Enfin, une voiture piégée a explosé, dimanche 19 juin 2005, près d’une mosquée chiite, à Bagdad, faisant des victimes. L’attaque s’est produite, vers 12h30, à l’extérieur de la mosquée Husseinyat Al-Nouwab, près du quartier majoritairement chiite de Kadhimiyah, dans le nord de la capitale. Au moins cinq voitures ont été vues en flammes alors que des ambulances arrivaient sur les lieux de l’attaque pour secourir les victimes.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source