retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (3ème partie) : De janvier à décembre 2005
AP, 23 juin 2005

France : L’injustice sociale ne cesse de s’étendre


PARIS (AP) - La Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) a interpelé, jeudi 23 juin 2005, le ministre de la Cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, en disant constater une augmentation des problèmes d’emploi, de logement, ou tout simplement de simple hébergement pour les plus démunis. Pour elle, cette situation est contradictoire par rapport aux objectifs gouvernementaux.


"Les personnes accueillies par les adhérents de la FNARS sont confrontées à une précarité grandissante : elles doivent faire face à l’absence de logement, d’emploi ou d’emploi suffisamment rémunérateur, et au manque de lieux d’hébergement permettant une insertion durable et l’accès à des conditions de vie décentes", écrit la présidente de la FNARS (qui regroupe 750 associations d’aide aux plus démunis), Nicole Maestracci, dans une lettre ouverte à M. Borloo diffusée jeudi 23 juin 2005.

"Les ateliers et chantiers d’insertion embauchent chaque année près de 60000 personnes grâce aux contrats aidés", rappelle notamment Mme Maestracci. Mais les nouveaux contrats aidés mis en place par le gouvernement laissent une part financière plus élevée qu’auparavant à la charge des associations. Ce "surcoût est (...) tel qu’il met en péril imminent des actions qui ont pourtant démontré leur efficience pour l’accès à l’insertion professionnelle des personnes les plus fragiles", explique la présidente de la FNARS.

"L’augmentation quantitative du nombre de contrats", annoncée par le Premier ministre, lors de son discours de politique générale, "ne restera qu’un effet d’annonce si leur mise en oeuvre reste impossible", souligne Nicole Maestracci qui affirme par ailleurs qu’"aucune mesure concrète n’a (...) vu le jour en matière d’insertion socioprofessionnelle des jeunes les plus en difficulté". Autre problème : "la situation financière de la plupart des Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) ne leur permet plus de faire face à leurs missions", écrit Mme Maestracci. "L’évolution des budgets proposés par l’Etat ne laisse espérer aucune amélioration alors que dans le même temps les Caisses d’allocations familiales (CAF) se désengagent en remettant en cause le versement aux CHRS des aides personnelles au logement".

En outre, sur le front du logement, "de nombreuses directions départementales de l’Equipement (DDE), niant la réalité des besoins locaux, refusent les opérations de logement très social pour de simples raisons d’économies budgétaires", affirme la FNARS. Elle dit également constater que "les possibilités d’hébergement pour les demandeurs d’asile se réduisent aujourd’hui de façon drastique dans tous les départements, ce qui laisse entendre qu’il s’agit là d’une volonté délibérée des pouvoirs publics alors même que la demande des personnes est en constante augmentation".

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source