retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AFP, 30 juin 2005

Proche Orient : Israël boucle les colonies de Gaza


NEVE DEKALIM (Bande de Gaza) (AFP) - L’armée israélienne a bouclé, jeudi 30 juin 2005, pour la première fois depuis leur création, les colonies juives de la bande de Gaza, tandis qu’un groupe armé palestinien a affirmé avoir enlevé deux soldats israéliens à Naplouse, en Cisjordanie.


Une cellule des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa a affirmé avoir enlevé deux soldats israéliens, dans un appel téléphonique anonyme à l’AFP. Ces Brigades, composées de groupes largement autonomes disséminés dans les territoires palestiniens, sont issues du Fatah, mouvement du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. "Nous avons enlevé aujourd’hui deux soldats israéliens dans la région de Naplouse et ils sont à présent entre nos mains", a déclaré à l’AFP un interlocuteur anonyme parlant au nom du "groupe du martyr Massoud Ayyad aux Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa". Massoud Ayyad est un chef des Brigades assassiné par Israël à Gaza au début de l’Intifada.

"Des sources ont répandu la rumeur que deux soldats ont été enlevés (...) Mais un enquête à ce sujet n’a pas permis à ce stade à l’armée israélienne de confirmer ou démentir cela", a en revanche indiqué à l’AFP un porte-parole militaire. Le ministère palestinien de l’Intérieur a démenti, dans un communiqué, l’enlèvement des deux soldats.

Par ailleurs, l’armée israélienne a imposé une interdiction temporaire d’entrée dans la bande de Gaza "à la suite des incidents des dernières 24 heures", a déclaré la porte-parole de l’armée en référence aux violences de colons extrémistes. L’ordre signifie que seuls les habitants des vingt-et-une colonies de la bande de Gaza, les travailleurs employés dans des secteurs vitaux et les journalistes y seront admis. "Cette décision a été prise après l’escalade provoquée par des extrémistes, marquée par des agressions contre des habitants palestiniens et des forces de l’ordre israéliennes", a-t-elle ajouté. "Nous sommes décidés à sévir avec toute la force de la loi contre des extrémistes qui ont franchi toutes les bornes", a déclaré à la radio la ministre de la Justice, Tzippi Livni, faisant explicitement référence à une tentative de lynchage la veille d’un jeune palestinien. Le Premier ministre, Ariel Sharon, a stigmatisé cette exaction. "C’est un acte barbare et j’ai donné des consignes pour qu’une enquête diligente soit faite" et que les coupables soient punis, a-t-il dit.

La télévision israélienne a diffusé les images de Khaled Al-Astal, 16 ans, gisant inanimé, alors que ses agresseurs, eux-mêmes des adolescents, lui jettent des pierres à bout portant empêchant un infirmier de le soigner, les militaires se contentant de tirer en l’air pour les en dissuader. Finalement, l’adolescent a été sauvé par un journaliste israélien avec l’aide de l’armée.

L’armée a profité du bouclage imposé sur la bande de Gaza, pour évacuer les cent-cinquante extrémistes de droite israéliens de l’hôtel désaffecté où ils étaient retranchés dans la bande de Gaza. La majorité des extrémistes sont sortis sans opposer de résistance. Seuls certains d’entre eux ont dû être traînés à l’extérieur par les forces de l’ordre, a constaté une journaliste de l’AFP. Mille cinq cents policiers ont participé à l’opération et quatre extrémistes ont été arrêtés. Un responsable de la police, Uzi Bar Lev, a affirmé à la radio israélienne que la "mission s’est achevée sans problème, il n’y a eu aucun blessé parmi les forces de l’ordre ou les squatters".

En soirée, lors d’un colloque économique à Jérusalem, M. Sharon a affirmé que "certains essaient de faire chuter mon gouvernement, et il y a des agitateurs extrémistes qui compromettent le caractère juif et démocratique d’Israël, mais ils ne m’effraient pas et j’appliquerai le plan de retrait".

Dans le nord d’Israël, aux confins du Liban et de la Syrie, une unité israélienne a intercepté et tiré sur des combattants du Hezbollah libanais, dans le secteur des Fermes de Chebaa, "touchant" au moins un combattant du mouvement chiite. La veille, des combats dans ce secteur ont coûté la vie à un soldat israélien et blessé trois autres. Israël, qui a indiqué ne pas souhaiter l’escalade, a exigé du gouvernement libanais qu’il prenne le contrôle de sa frontière et son aviation a largué des tracts au Liban appelant le gouvernement à contrôler le Hezbollah.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source