retour article original

mercredi 26 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Brésil
AFP, 9 juillet 2005

Corruption : Démission du président du Parti des travailleurs (PT) brésilien


Vue de Sao Paulo

SAO PAULO (AFP) - Le président du Parti des travailleurs (PT) au pouvoir au Brésil, José Genoino, a annoncé, samedi 9 juillet 2005, qu’il démissionnait de son poste, à la suite d’accusations d’achats de voix de députés d’autres partis et de financements illicites.

Brésil


M. Genoino a fait cette annonce peu avant le début d’une réunion de la direction du parti du président Luiz Inacio Lula da Silva, consacrée à la crise déclenchée par des dénonciations répétées de corruption, qui a entraîné une série de démissions.

"Je veux vous informer que je remets maintenant ma charge de président du PT à la direction nationale", composée de 83 membres, a-t-il déclaré à la presse.

José Genoino

La position de José Genoino était devenue très délicate après les révélations successives cette semaine de deux emprunts bancaires passés par le PT avec le publicitaire Marcos Valerio, soupçonné d’être au centre du scandales de présumés achats de vote de députés.

Marcos Valerio

Ces deux emprunts, d’un million de dollars en février 2003 et de 1,25 million de dollars en mai 2003 portent la signature de Marcos Valerio, de Delubio Soares et de José Genoino. José Genoino s’est défendu dans les deux cas en affirmant qu’il n’avait pas lu le texte des emprunts et qu’il avait signé parce qu’il faisait confiance à son trésorier. "Nous avons certainement, dans la conduite du parti, fait des fautes et des erreur", a reconnu José Genoino. "Mais, au PT, nous ne pratiquons pas d’irrégularités. Le PT n’achète, ni ne paie de député". José Genoino a souligné "la grande responsabilité qu’a le parti en ce moment pour affronter et surmonter cette crise, afin d’être un parti fondamental pour la viabilité des changements au sein du gouvernement Lula."

Delubio Soares

Dans le cadre des mêmes affaires de financements illicites des partis, qui monopolisent la vie politique brésilienne depuis près de deux mois, le trésorier du PT, Delubio Soares, avait donné sa démission, mardi 5 juillet 2005, au lendemain de celle du secrétaire général du parti, Silvio Pereira.

Silvio Pereira

Le président brésilien a engagé un remaniement gouvernemental après la démission, le 16 juin 2005, de José Dirceu, ministre en charge du cabinet de Luiz Inacio Lula da Silva, consécutive aux les accusations de versement par le PT de pots-de-vins à des députés de deux partis de droite formulées par le député Roberto Jefferson, membre du Parti travailliste brésilien (PTB), allié du gouvernement.

Agence France Presse

Luiz Inacio Lula da Silva

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source