retour article original

mercredi 26 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
Reuters, 11 juillet 2005

Proche Orient : Israël fait appel à Washington pour financer le retrait de la bande de Gaza


JERUSALEM (Reuters) - Israël va demander aux Etats-Unis une aide spéciale de 2,2 milliards de dollars pour financer son retrait de la bande de Gaza, confirment des sources politiques israéliennes.


Ces fonds serviront à financer le désengagement israélien, qui doit intervenir à partir de la mi-août 2005, et à reloger en Israël les quelque 9000 colons juifs appelés à être évacués. "Il s’agit de notre plus grande demande d’aide d’après mon souvenir. Cela souligne l’envergure sans précédent du plan de désengagement", déclare une source politique israélienne de premier plan.

Le quotidien israélien Haaretz, qui a dévoilé l’information, a précisé que des responsables du cabinet du Premier ministre, Ariel Sharon, et du ministère des Finances, allaient transmettre la demande d’aide financière à Washington, lors d’une réunion prévue, lundi 11 juillet 2005 au soir, avec Elliot Abrams, un responsable du Conseil de sécurité nationale américain. Israël est traditionnellement un des principaux bénéficiaires de l’aide américaine, et doit recevoir 2,3 milliards de dollars de Washington au titre de l’aide militaire l’an prochain.

L’administration du président George Bush a accepté sur le principe de financer le plan de retrait de la bande de Gaza, selon Haaretz. Washington espère que ce démantèlement des colonies permettra de consolider la fragile trêve israélo-palestinienne observée depuis cinq mois au Proche-Orient et qu’il relancera les discussions sur la "feuille de route", le plan de paix international qui prévoit la création d’un Etat palestinien.

Les liens militaires forts entre les Etats-Unis et l’Etat juif ont été quelque peu altérés ces derniers mois, le Pentagone reprochant à Israël ses ventes d’armes à la Chine. Le ministre israélien de la Défense, Shaul Mofaz, doit effectuer une visite à Washington la semaine prochaine pour raccommoder les relations entre les deux pays à ce sujet. L’administration Bush a également émis d’importantes réserves sur la construction à travers la Cisjordanie de la barrière de sécurité israélienne, censée empêcher l’infiltration d’activistes palestiniens.

Le coût total du retrait de la bande de Gaza est estimé à huit milliards de shekels, soit 1,74 milliard de dollars. En étalant ces dépenses sur trois ans, le gouvernement israélien s’est fixé pour objectif de maintenir son déficit budgétaire à 3,4 % de son produit intérieur brut, un chiffre néanmoins supérieur au 3 % qu’il avait promis aux Etats-Unis de respecter. Le ministre des Finances, Benjamin Netenyahu, a tenté de rassurer les Etats-Unis en leur assurant qu’avec leur plein soutien le retrait serait rapidement effectué.

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source