retour article original

jeudi 20 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (3ème partie) : De janvier à décembre 2005
AP, 11 juillet 2005

France : Dominique de Villepin rassure les agriculteurs sur sa "détermination" à défendre la politique agricole commune (PAC)


PARIS (AP) - Le Premier ministre, Dominique de Villepin, a reçu, lundi 11 juillet 2005, les organisations agricoles, à Matignon, pour les rassurer sur sa "détermination" à soutenir l’agriculture français dans les négociations européenne et internationales, mais aussi pour les sonder sur la future loi d’orientation agricole qui doit être présentée au Parlement à l’automne.


Dominique de Villepin se rendra à Rennes, le 13 septembre, pour inaugurer le Salon des productions agricoles. Il y prononcera, selon Matignon, un discours destiné à "présenter la stratégie nationale en matière d’agriculture" et la loi d’orientation agricole. Le texte, qui a déjà été présenté en conseil des ministres, le 18 mai, "va être enrichi" dans les tout prochains mois, notamment sur les questions de l’emploi et du renforcement des interprofessions, précisait-on dans l’entourage du chef du gouvernement. "On souhaite aller plus loin, approfondir les sujets, sans tabou", y expliquait-on lundi 11 juillet 2005. Sur la Politique agricole commune, que les Britanniques voudraient remettre en cause, la France demeure inflexible. "On ne négocie pas l’accord de 2002" sur la PAC, selon l’entourage de Dominique de villepin. "Toute discussion sur la PAC ne pourrait porter que sur l’après-2013", y ajoutait-on, en excluant toute discussion sur l’après-2013 avant "2009-2010".

"Nous espérons que le débat parlementaire de l’automne prochain sur cette loi permettra d’avancer sur plus de concret", a souhaité de son côté le président de la FNSEA, Jean-Michel Lemétayer, à l’issue d’une réunion de plus de deux heures, à Matignon. Les représentants agricoles ont également évoqué avec le Premier ministre les négociations dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui doivent aboutir à Hong Kong en décembre prochain, et les discussions sur le budget européen qui ont achoppé lors du sommet de Bruxelles, en juin. "Dans les semaines qui viennent, nous allons adopter une position très volontariste dans les négociations internationales", soulignait-on lundi à Matignon. Le Premier ministre doit d’ailleurs évoquer, notamment, les questions agricoles, dès mardi 12 juillet 2005 au soir, lors d’un dîner de travail à Bruxelles avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Selon son entourage, le Premier ministre rappellera à cette occasion "l’attachement de la France au respect strict du mandat confié à la Commission européenne" pour les négociations dans le cadre de l’OMC. Concernant l’accès aux marchés, la France souhaite ainsi que "les avancées soient manifestes de tous les côtés". Paris rappelle par ailleurs que l’Union européenne s’est engagée, dès le 1er août 2004, à supprimer totalement toutes les subventions agricoles à l’exportation, si les Etats-Unis notamment faisaient de même. "Ces accords ne pourront être conclus que si nos partenaires font des efforts similaires," réaffirme-t-on à Matignon.

Le président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles Jean-Michel Lemétayer a aussi exhorté le président américain George W. Bush à "montrer l’exemple et nous, les Européens, nous saurons suivre". M. Bush "dit qu’il va falloir abandonner les subventions, mais nous attendons que les Américains montrent l’exemple", a-t-il dit. "Les Européens ont été les meilleurs élèves de toutes les décisions qui ont été prises au cours de ces dernières années à l’Organisation mondiale du commerce", a-t-il souligné. "Et on se ferait donner des leçons par le président qui ne prend aucun engagement en matière d’élimination des subventions ?". "Que les Américains mettent tout sur la table et je pense qu’à partir de là on pourra avancer".

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source