retour article original

lundi 20 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AP, 12 juillet 2005

Proche Orient : Attentat-suicide dans un centre commercial de Natanya


JERUSALEM (AP) - Un attentat-suicide, mardi 12 juillet 2005, près d’un centre commercial de Natanya, station balnéaire du centre d’Israël, a fait au moins trois morts, dont le kamikaze, et une trentaine de blessés, dont trois gravement, selon la police.


Outre le kamikaze, l’attentat, survenu, peu avant 19h00, près du centre Sharon de Natanya, a tué deux femmes. D’après les premiers éléments de l’enquête, le kamikaze, un Palestinien de 18 ans, originaire de la localité d’Atil, en Cisjordanie, a déclenché sa charge explosive au milieu d’un groupe d’adolescents. Natanya est située à 15 km environ de la Cisjordanie et la station balnéaire a souvent été la cible de kamikazes palestiniens. La fréquence des attentats avait diminué l’année dernière avec l’achèvement des travaux de construction d’une partie de la barrière de séparation entre la Cisjordanie et l’Etat hébreu.

La police pense qu’il existe un lien entre cet attentat et une explosion, due apparemment à une voiture piégée, intervenue 30 minutes auparavant dans la colonie juive de Shavei Shomron en Cisjordanie, près de Natanya. Un suspect, militant du Djihad islamique, a été placé en garde à vue.

Le dernier attentat-suicide en Israël, le 25 février dernier, avait fait cinq morts à Tel Aviv. David Baker, des services du Premier ministre Ariel Sharon, a accusé l’Autorité palestinienne de ne pas tout mettre en oeuvre pour lutter contre le terrorisme.

Le ministre de la Défense, Shaul Mofaz, a de son côté annulé une réunion, initialement prévue mardi 12 juillet 2005, en fin de journée, avec des responsables palestinien et américain, concernant le retrait des forces israéliennes de Gaza, qui doit débuter en août. Il a convoqué ses chefs d’état-major.

On ignore pour le moment si l’attentat aura des conséquences sur la trêve conclue entre Israéliens et Palestiniens, début février 2005, lors du sommet de Charm El-Cheikh, en Egypte. Le principal négociateur palestinien, Saeb Erekat, a condamné l’attentat de Natanya, "sabotage des efforts entrepris pour parvenir à un désengagement pacifique de Gaza et une reprise du processus de paix".

A Paris, le ministère français des Affaires étrangères a condamné "avec la plus grande fermeté l’attentat terroriste" perpétré à Natanya. La France "appelle l’Autorité palestinienne à tout faire pour mettre un terme à de tels actes criminels qu’"aucune cause ne saurait justifier. Il en va de ses obligations au titre de la Feuille de route et de la légalité et de légalité internationale". Paris, ajoute le communiqué, appelle également les différentes parties prenantes "à la retenue et au respect de la trêve" et souligne que "seule l’ouverture d’une perspective politique, par la mise en oeuvre de la Feuille de route, est de nature à mettre fin au cycle des violences".

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source