retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (2ème partie) : Du 10 janvier 2005 au 28 décembre (...)
AFP, 14 juillet 2005

Côte d’Ivoire : La diffusion en FM de RFI suspendue à compter de vendredi 15 juillet 2005 à minuit


ABIDJAN (AFP) - La diffusion en modulation de fréquence (FM) de Radio France Internationale (RFI) sera suspendue, en Côte d’Ivoire, à partir de vendredi 15 juillet à minuit, jusqu’à "nouvel ordre", en raison du "traitement non professionnel" de l’actualité ivoirienne, annonce, jeudi 14 juillet 2005, un communiqué officiel.


Pour justifier sa décision, le Conseil national ivoirien de la communication audiovisuelle (CNCA, organe officiel de régulation)reproche à RFI la couverture de deux événements récents par "des sources non équilibrées". Le premier concerne la mort, le 2 juillet 2005, du colonel ivoirien Bakassa Traoré, quelques jours après son interpellation par des militaires, à la sortie d’un dîner, à la résidence de l’ambassadeur de France, à Abidjan. "Les journalistes de RFI se sont dispensés de recueillir les faits de la hiérarchie militaire ivoirienne avant de se livrer à des commentaires et interprétations tendancieux et désobligeants à l’encontre des autorités ivoiriennes", indique le communiqué.

Le deuxième événement est relatif aux tueries, début juin 2005, à Duékoué, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, qui ont fait cent morts. Le CNCA reproche à RFI d’avoir fait état d’un rapport de l’ONU "qui incriminerait les autorités ivoiriennes". "L’Onuci a démenti l’existence de ce rapport (...) jusqu’à ce jour RFI n’a pas démenti ces informations dans ses éditions suivantes", affirme le texte. La radio, basée à Paris, "devra s’acquitter d’une pénalité de 9 millions de FCFA (14000 euros) auprès du CNCA". Par ailleurs, la "suspension des émissions ne sera levée que si la radio "s’engage à faire un démenti sur l’existence du rapport de l’ONU au moins cinq fois dès la reprise de ses émissions".

RFI, dont les émissions ont été plusieurs fois coupées, depuis la tentative de coup d’Etat de septembre 2002 contre le président Laurent Gbagbo, a fermé son bureau régional à Abidjan, depuis le meurtre, par un policier, le 20 octobre 2003, de son correspondant, Jean Hélène. Le sergent Théodore Dago Séri avait été condamné pour ce meurtre par balle à 17 ans de prison.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source