retour article original

samedi 19 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 21 juillet 2005

Irak : Deux diplomates algériens enlevés à Bagdad


BAGDAD (AFP) - Le chargé d’affaires et un diplomate algériens ont été enlevés, jeudi 21 juillet 2005, dans le quartier de Mansour, à Bagdad, et onze personnes ont été tuées, au lendemain d’un rapport du Pentagone affirmant que les résistants demeuraient "efficaces" et comptaient poursuivre leurs attaques dans un pays miné par la violence quotidienne.


Par ailleurs, l’Italie a approuvé un décret-loi prolongeant de six mois la mission du contingent italien en Irak ainsi que son financement. Le Sénat doi se prononcer avant une approbation définitive. Le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, avait déclaré à plusieurs reprises qu’il entendait réduire le contingent de 3000 soldats italiens progressivement à partir de septembre, en accord avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Après les attentats du 7 juillet 2005, à Londres, M. Berlusconi a reconnu que l’Italie est "en première ligne" parmi les cibles des terroristes.

A Bagdad, le chargé d’affaires, Ali Belaroussi, et le diplomate, Ezzedine Ben Kadi, ont été enlevés par des inconnus à bord de deux voitures alors qu’ils se rendaient, dans un Land Cruiser, de l’ambassade à la résidence de l’ambassadeur, a précisé un fonctionnaire de la chancellerie, Abdel Wahab Fellah. "Il était 14h10, je me trouvais de l’autre côté du boulevard, lorsque j’ai vu des gens à bord de deux voitures extraire les deux hommes de leur véhicule, puis les emmener. Il n’y a pas eu de coups de feu. Je n’ai rien pu faire, j’ai essayé d’appeler la police", a raconté M. Fellah. M. Belaroussi était en poste à Bagdad depuis près de deux ans, a-t-il ajouté. Les voitures des ravisseurs étaient immatriculées dans la province d’Al-Anbar, dans l’ouest du pays, selon le ministère de l’Intérieur. Depuis le début du mois de juillet 2005, le chef de la mission diplomatique égyptienne à Bagdad a été assassiné, son homologue bahreïni a été blessé lors d’une tentative d’enlèvement, le convoi de l’ambassadeur du Pakistan a été attaqué et la voiture de l’ambassadeur de Russie a été criblée de balles.

Les violences ont encore tué, jeudi 21 juillet 2005. Ainsi, cinq soldats irakiens sont morts et neuf autres blessés, ainsi qu’une petite fille, lorsqu’un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée au passage d’une patrouille, à 12h00, à Mahmoudiyah, a affirmé le ministère de l’Intérieur. Un autre attentat à la voiture piégée, a tué un commandant de la police irakienne et blessé huit policiers à un barrage, dans le quartier d’Abou Dchir, dans le sud de Bagdad, selon la même source. Par ailleurs, deux personnes ont été tuées et une autre blessée lorsque des hommes armés ont ouvert le feu depuis une voiture, à 09h30, à Amiriyah, dans l’ouest de Bagdad, a annoncé le ministre de la Défense.

Dans ce contexte de violences, un rapport du Pentagone cité par le secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld a indiqué que les résistants en Irak demeuraient "efficaces" et comptaient poursuivre leurs attaques. "Bien qu’ils subissent de lourdes pertes, les terroristes demeurent efficaces, s’adaptent et ont l’intention de poursuivre leurs attaques contre les civils et les responsables irakiens", a dit M. Rumsfeld devant la presse. "Les extrémistes continuent d’essayer de provoquer des tensions, des dissensions entre les ethnies et même de susciter une guerre civile entre les sunnites et les chiites par le biais de meurtres et d’attaques contre des sites religieux", a ajouté M. Rumsfeld, citant le texte qui sera présenté au Congrès jeudi 21 juillet ou vendredi 22 juillet 2005. Le Congrès avait demandé au Pentagone de rédiger régulièrement des rapports sur l’état d’avancement de la formation des forces de sécurité irakiennes et de la stabilisation du pays. Ce premier rapport souligne également que les attaques contre les infrastructures ont diminué depuis les élections du 30 janvier 2005 et que le nombre d’incidents a régressé par rapport au pic enregistré pendant la campagne électorale, a dit M. Rumsfeld.

Enfin, le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari a entamé, jeudi 21 juillet 2005, à Amman des entretiens avec les ambassadeurs d’Irak accrédités dans des pays arabes et asiatiques, dans le cadre des efforts visant à accélérer le processus de transition dans le pays.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source