retour article original

mardi 25 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
Le Monde, 22 juillet 2005

Etats-Unis : Cinquante-deux détenus de Guantanamo en grève de la faim


Cinquante-deux détenus de la base américaine de Guantanamo, à Cuba, sont en grève de la faim pour protester contre leurs conditions d’incarcération, a-t-on appris, jeudi 21 juillet 2005, de source militaire américaine. Les grévistes ont refusé jusqu’à présent au moins neuf repas, selon l’armée.


"Il s’agit d’une action temporaire de certains détenus pour protester contre leur maintien en détention", indique un communiqué des responsables militaires du camp. Les grévistes sont "traités" avec des perfusions et par voie orale afin de s’assurer qu’ils sont suffisamment hydratés, précise le communiqué. "Tous sont suivis par des médecins et un contrôle de leurs organes vitaux est fait quotidiennement." Les militaires américains "continuent de leur proposer de la nourriture et de l’eau", précise le texte.

Après plus de trois ans de détention sur la base américaine de Guantanamo, à Cuba, deux Afghans avaient regagné Kaboul mercredi 20 juillet 2005. Devant la presse, les deux hommes ont qualifié d’"inhumaines" leurs conditions de détention à Guantanamo où, selon l’un d’eux, un ancien taliban dénommé Habibul Rasoul, plus de cent prisonniers auraient entamé une grève de la faim, il y a deux semaines. Habibul Rasoul avait été capturé lors de l’invasion de l’Afghanistan en 2001.

Depuis son ouverture, en janvier 2002, le centre de détention de Guantanamo (510 prisonniers actuellement) n’a pas cessé de susciter la controverse, tant sur le maintien en détention indéfinie d’individus non inculpés, ou incarcérés simplement comme "combattants ennemis", que sur les conditions dans lesquelles ils sont incarcérés et soumis à des interrogatoires.

Les procès devant un tribunal militaire d’exception de terroristes présumés détenus à Guantanamo devraient recommencer "dans le courant de l’été", a indiqué, jeudi 21 juillet, Matthew Waxman, un responsable du Pentagone. Le secrétaire à la défense américain, Donald Rumsfeld, avait déclaré, lundi 18 juillet 2005, que les deux premiers procès commenceraient "dès que possible". Le procès du Yéménite Salim Ahmed Hamdan, le chauffeur d’Oussama Ben Laden, devait commencer en décembre 2004. Mais, début novembre, un juge fédéral avait interrompu le processus, en estimant injuste la procédure suivie. La semaine dernière, une cour d’appel fédérale a tranché en faveur de l’administration Bush : elle a affirmé la validité de ces tribunaux militaires d’exception créés expressément pour juger une quinzaine de détenus de Guantanamo, dont seulement quatre ont à ce jour été inculpés. Cette décision pourrait encore faire l’objet d’un appel auprès de la Cour suprême, mais le Pentagone a décidé de ne pas attendre et de procéder à l’organisation de ces procès qui avaient été interrompus l’hiver dernier. Le deuxième procès devrait être celui du "taliban australien" David Hicks.

Avec AFP

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source