retour article original

mardi 28 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AP, 26 juillet 2005

Informations internationales : Le Conseil de sécurité de l’ONU prend des mesures contre l’exploitation d’enfants dans les conflits armés


Des enfants soldats en République démocratique du Congo

NATIONS UNIES (AP) - Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté, à l’unanimité, mardi 26 juillet 2005, à l’issue de plusieurs mois de débats, une résolution prévoyant des mesures destinées à lutter contre l’exploitation des enfants comme soldats ou à d’autres tâches par les gouvernements et groupes armés dans les zones de conflit. Des sanctions sont envisagées : embargo sur les armes, interdictions de voyager, sanctions financières...

Un enfant soldat en Sierra Leone


Ce "mécanisme d’ensemble", estime l’ONU, permettra pour la première fois "de signaler les graves violations commises tant par les gouvernements que par les groupes armés qui tuent ou mutilent des enfants, qui les recrutent ou les exploitent, qui attaquent des écoles ou des hôpitaux, commettent des actes de violence sexuelle, des rapts ou enfin qui privent les enfants de l’accès humanitaire".

Une fillette dont les mains ont été sectionnées par la Lord’s resistance army, en Ouganda

Olara Otunnu, représentant spécial de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, a qualifié ce vote d’"historique", soulignant qu’il était "attendu depuis plusieurs années". "Il n’est pas suffisant de condamner, il faut aussi mettre en place des mesures pour faire appliquer ces condamnations", a-t-il ajouté.

Olara Otunnu

Selon un communiqué de l’ONU, près de 2 millions d’enfants ont été tués et 6 millions handicapés ou blessés lors de conflits armés ces dix dernières années, tandis que 250000 d’entre eux continuent d’être exploités à l’heure actuelle. C’est environ 100000 de moins qu’il y a quelques années, mais les enlèvements d’enfants sont en augmentation au Darfour, dans l’ouest du Soudan, dans le nord de l’Ouganda, au Népal et au Burundi.

Un enfant soldat de la Lord’s resistance army, en Ouganda

Le Conseil a également approuvé la poursuite de la dénonciation des gouvernements et groupes armés coupables de crimes envers les enfants. Le dernier rapport du secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, en février 2005, faisait état de 54 parties engagées dans onze conflits en Colombie, au Sri Lanka, au Soudan, au Népal, en Ouganda, en Birmanie, en République démocratique du Congo (RDC, Congo-Kinshasa), au Burundi, en Côte d’Ivoire, en Somalie et aux Philippines. Un groupe de travail de l’ONU est chargé de contrôler la situation et de rapporter les crimes.

Associated Press

Des enfants soldats au Sri Lanka

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source