retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 27 juillet 2005

Irak : Donald Rumsfeld à Bagdad


BAGDAD (AFP) - Le chef du Pentagone, Donald Rumsfeld, en visite, mercredi 27 juillet 2005, à Bagdad, a pressé la direction irakienne de faire avancer rapidement le processus politique, au moment où le commandant américain en Irak évoquait la possibilité d’une réduction importante du nombre des GI’s en 2006.


Dans le même temps, un haut responsable irakien chargé de la sécurité, Mouaffak Al-Roubaï, a indiqué que la Force multinationale pourrait transférer aux Irakiens, d’ici à décembre 2005, le contrôle de dix villes importantes d’Irak et certains quartiers de Bagdad.

M. Rumsfeld a indiqué aux journalistes voyageant avec lui qu’il demanderait aux dirigeants irakiens de rédiger et d’adopter sans délai la nouvelle Constitution, jugeant nécessaire d’avancer dans le processus politique, pour venir à bout de la résistance. La Constitution en cours de rédaction doit être approuvée par le Parlement avant le 15 août et soumise à référendum avant le 15 octobre. Tout retard dans son élaboration entraînera un nouveau délai de six mois. Des élections générales sont prévues, ensuite, en décembre 2005. "Le temps est venu de le faire. Tout report serait très néfaste", a dit M. Rumsfeld qui venait du Tadjikistan.

M. Rumsfeld a indiqué qu’il demanderait aussi à la direction irakienne d’accélérer l’entraînement de ses forces de sécurité pour qu’elles puissent prendre en charge la sécurité. Interrogé pour savoir combien de temps il faudrait aux forces irakiennes pour assurer elles-mêmes la sécurité dans le pays, il a répondu : "Dès que nous serons prêts, on ne le sait pas". M. Rumsfeld a en outre exhorté le gouvernement irakien à agir de manière forte avec la Syrie et l’Iran accusés d’abriter des rebelles et de détourner l’oeil sur les infiltrations à partir de leurs frontières. Selon lui, le gouvernement irakien doit aussi se préparer à prendre en charge la responsabilité des détenus aux mains de la coalition qui seraient entre 12000 et 17000 selon le Pentagone.

Le commandant des forces américaines en Irak, George Casey, a déclaré, après un entretien avec M. Rumsfeld, que le nombre des GI’s en Irak pourrait être réduit de manière importante, si le processus politique restait sur la bonne voie. Quelque 140000 soldats américains sont déployés en Irak. "Si le processus politique et le développement des forces de sécurité (irakiennes) continuent sur la bonne voie, je crois que nous serons en mesure de réduire de manière importante (le nombre de soldats) au printemps et ce après les élections" générales de décembre 2005, a dit le général Casey.

Sur le front des otages, on ignorait toujours mercredi en début d’après-midi le sort des deux diplomates algériens enlevés le 21 juillet à Bagdad par le groupe du chef d’Al-Qaïda en Irak Abou Moussab al-Zarqaoui, qui a annoncé la veille dans un communiqué son intention de les tuer.

Le groupe d’Abou Moussab Al-Zarqaoui a montré, sur une vidéo mise en ligne, Ali Belaroussi, chargé d’affaires à l’ambassade d’Algérie, 62 ans, et son adjoint, Belkadi Azzedine, 47 ans, les yeux bandés, donnant leurs identités et d’autres détails personnels. Ce groupe avait déjà annoncé avoir assassiné le chargé d’affaires égyptien, Ihab Al-Chérif, enlevé, le 2 juillet 2005, à Bagdad.

Toujours au chapitre des violences, le directeur général des Télécommunications à l’aéroport de Bagdad, Maher Yassine Jassem, a été enlevé, avec deux autres employés, au centre de Bagdad, selon une source du ministère de l’Intérieur. Et au moins dix personnes ont été blessées par la chute d’un obus de mortier sur la gare routière du centre de Bagdad.

L’armée américaine a de son côté fait état de quatre soldats tués, dimanche 24 juillet 2005, dans une attaque, à Bagdad, ce qui porte à 1781 le nombre de GI’s morts en Irak depuis l’invasion de mars 2003, selon un décompte de l’AFP établi à partir des chiffres du Pentagone.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source