retour article original

samedi 25 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AFP, 30 juillet 2005

Proche Orient : Mahmoud Abbas et l’envoyé spécial du Quartette évoquent l’économie de Gaza après le retrait israélien


GAZA (AFP) L’envoyé spécial du Quartette (USA, Union européenne, Russie, ONU), James Wolfensohn, a discuté, samedi 30 juillet 2005, avec les responsables palestiniens, de l’avenir économique de la bande de Gaza, après le retrait israélien de ce territoire.


Ancien président de la Banque mondiale, M. Wolfensohn a été nommé envoyé spécial du Quartette pour faciliter le retrait israélien de Gaza et la prise de contrôle de cette région par l’Autorité palestinienne. M. Wolfensohn, qui a effectué une visite dans la région, début juillet, a été chargé par le G8 de présenter, d’ici à la fin septembre 2005, un plan économique de soutien à l’Autorité palestinienne. "Je pense qu’il est extrêmement important que le peuple palestinien comprenne qu’il ne s’agit pas d’un nouveau jeu politique, ce retrait doit mener à une meilleure vie pour les Palestiniens", a affirmé aux journalistes M. Wolfensohn après sa rencontre avec le dirigeant palestinien, Mahmoud Abbas. "Je suis parfaitement conscient du fait qu’il y a, parmi les Palestiniens moyens, un certain degré d’incertitude et de réticence à espérer (...), mais il est possible de parvenir à un meilleur avenir et le Quartette, ainsi que le G-8 et la communauté internationale, sont soucieux d’y parvenir", a-t-il ajouté. Le G-8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni, Russie) a publié, le 8 juillet 2005, à l’issue d’un sommet à Gleneagles, en Ecosse, une déclaration de soutien "à l’intention de M. Wolfensohn de stimuler des contributions financières mondiales allant jusqu’à 3 milliards de dollars par an sur les trois prochaines années" au profit des Palestiniens.

M. Abbas a pour sa part souligné que les Palestiniens exigeaient d’Israël "une coordination afin que le retrait se fasse dans le calme". Selon son plan de désengagement, Israël doit évacuer la bande de Gaza après en avoir évacué, à partir du 17 août 2005, les 8000 colons juifs qui y vivent, ainsi que les habitants de quatre colonie du nord de la Cisjordanie.

Une des grandes inconnues de l’après-retrait porte sur les possibilités qu’auront les Palestiniens de la bande de Gaza de se rendre en Cisjordanie ou en Egypte. M. Wolfensohn a entamé des négociations avec Israël et les Palestiniens afin de permettre l’ouverture de "passages sûrs" et éviter que la bande de Gaza soit alors isolée du reste du monde. M. Wolfensohn a préconisé de recycler les gravats des maisons des colons israéliens de la bande de Gaza qui doivent être détruites. "La plupart des gravats (seront) constitués de ciment et de briques qui peuvent être réutilisés à Gaza pour la construction", a-t-il souligné, "je crois que que cette question sera résolue dans les prochains jours". A l’issue d’une rencontre avec le ministre palestinien des Affaires civiles, Mohammad Dahlane, M. Wolfensohn a fait état de "progrès dans les discussions sur les moyens de faciliter la liberté de mouvement des Palestiniens" au terminal routier de Rafah (entre l’Egypte et la bande de Gaza) et par la remise en activité de l’aéroport de Gaza gelée depuis bientôt cinq ans. Il a souligné qu’aux yeux du Premier ministre israélien, Ariel Sharon, la solution à ces questions tient surtout au règlement des questions sécuritaires. "Nous ne voulons pas de présence israélienne au terminal de Rafah, et nous sommes prêts à fournir les garanties sécuritaires nécessaires. La présence d’une tierce partie sur place permettrait de faciliter la liberté de mouvements des Palestiniens", a de son côté affirmé M. Dahlane aux journalistes.

Selon la Banque mondiale, 70 % des 1,3 million d’habitants de la bande de Gaza vivent sous le seuil de pauvreté, et le chômage y touche 44 % de la population active, tandis que les jeunes âgés de moins de 18 ans forment 60 % de la population globale.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source