retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 31 juillet 2005

Irak : 4000 tués depuis le début de l’année 2005


BAGDAD (AFP) - Quatre mille Irakiens ont trouvé la mort dans des violences depuis le début de l’année, alors que le tribunal spécial chargé de juger les dirigeants de l’ex-régime a démenti, dimanche 31 juillet 2005, que le président déchu, Saddam Hussein, ait été agressé par un inconnu lors d’une audition.


Sur le plan politique, les débats au sein du Comité de rédaction de la Constitution entrent dans leur dernière ligne droite, avant l’échéance de lundi 1er août. En effet, le chef du Parlement, Hajem Al-Hassani, doit demander, au plus tard le 1er août, au Conseil présidentiel, une prolongation de six mois s’il estime que la date du 15 août 2005 ne peut être respectée pour l’adoption du texte par l’Assemblée. Les 71 membres du Comité divergent sur plusieurs points importants, notamment la nature fédérale du futur Etat et le rôle de l’islam, une question qui avait déjà divisé les rangs lors de la rédaction de la Loi fondamentale.

Alors que le processus politique semblait bloqué, la violence continuait de ravager le pays. Selon des statistiques des ministères de l’Intérieur, de la Défense et de la Santé, 4000 Irakiens ont été tués depuis le début de l’année 2005, dont plus de la moitié sont des civils. Juillet, le deuxième mois le plus sanglant de 2005 après mai, a été marqué par des attaques moins nombreuses (109 contre 160 en juin) mais beaucoup plus meurtrières (578 policiers, militaires et civils tués contre 430 en juin), les civils payant le plus gros tribut. Depuis le 1er janvier, 4785 résistants ont été arrêtés. Bagdad reste la ville la plus touchée par les violences, près des deux tiers des attaques ayant été perpétrées dans la capitale. Le 19 juillet 2005, l’organisation Iraq Body Count avait fait état de 24865 civils tués en Irak depuis le début de la guerre, en mars 2003.

Dimanche 31 juillet 2005, cinq Irakiens ont été tués et dix blessés dans l’explosion d’une voiture piégée, au sud de Bagdad, selon une source au ministère de l’Intérieur. A Kirkouk, un interprète irakien travaillant avec les forces américaines a été tué par des tirs d’inconnus, selon la police.

De son côté, l’armée américaine a annoncé, dimanche 31 juillet 2005, la mort de cinq soldats dans deux explosions de bombes artisanales samedi à Bagdad. Deux autres militaires ont été blessés. Ces décès portent à 1793 le nombre de GI’s morts en Irak depuis l’invasion de mars 2003, selon un décompte de l’AFP établi à partir des chiffres du Pentagone.

Par ailleurs, un porte-parole du Tribunal spécial irakien (TSI) a démenti toute agression contre Saddam Hussein de la part d’un inconnu lors d’une audition, jeudi 28 juillet, à Bagdad, comme annoncé samedi 30 juillet 2005 par le comité de défense de l’ex-président, basé à Amman. "Cette information est fausse. Le Tribunal respecte les droits de l’Homme dans son traitement des accusés", a déclaré à l’AFP ce porte-parole. "Tous les accusés ont des droits et le Tribunal en est conscient", a-t-il ajouté, en répétant qu’il n’y avait eu aucune agression "ni verbale ni physique" contre Saddam Hussein. Selon un communiqué du comité de défense de Saddam Hussein, "alors que le président quittait la salle d’audition, une personne (...) l’a attaqué et il y a eu un échange de coups de poings". "Le chef du tribunal n’est pas intervenu pour arrêter l’agression", ajoute le texte sans préciser l’identité de l’agresseur ni si Saddam Hussein a été blessé. Chassé du pouvoir en avril 2003 et arrêté en décembre de la même année, Saddam Hussein est détenu, avec plusieurs de ses adjoints, près de l’aéroport de Bagdad, par les forces américaines. Aucune date n’a encore été fixée pour son procès.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source