retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
AFP, 1er août 2005

Etats-Unis : Deux anciens procureurs militaires dénoncent les tribunaux de Guantanamo


SYDNEY (AFP) - Deux anciens procureurs militaires américains ont condamné les tribunaux militaires d’exception chargés de juger les détenus de Guantanamo, dans des courriels diffusés, lundi 1er août 2005, par la presse australienne.


"Je considère que l’insistance avec laquelle certains dossiers, qui seraient marginaux même s’ils étaient correctement préparés, sont poursuivis constitue une menace grave pour la réputation du système judiciaire militaire et même une tromperie vis-à-vis du peuple américain", écrit le commandant Robert Preston dans un courriel adressé en mars à son responsable hiérarchique et obtenu par la télévision ABC. "Ils (les Américains) ne s’attendent certainement pas à ce que cette démarche à moitié imbécile soit tout ce que nous ayons pu réunir après tout ce temps", ajoute-t-il. Le commandant Preston a également indiqué qu’il ne pouvait continuer à travailler dans une procédure qu’il considérait comme moralement, éthiquement et professionnellement intolérable, a rapporté ABC, ajoutant que le magistrat avait été muté du Bureau des commissions militaires moins d’un mois après le courriel.

Dans un autre courriel, un second ancien procureur, le capitaine John Carr, déclare que ces commissions "semblent être truquées". "Quand je me suis volontairement engagé dans cette procédure, je m’attendais au moins à un effort minimum pour mettre en place un dispositif équitable et pour préparer avec diligence des procès contre des accusés", a indiqué ABC, citant le courriel. "Au lieu de cela, j’ai trouvé une démarche hésitante et désorganisée d’une équipe squelettique d’accusateurs assez inexpérimentés pour poursuivre des accusés de plutôt faible envergure dans le cadre d’une procédure qui semblait être truquée", ajoute le capitaine Carr. L’officier a affirmé que le responsable des poursuites lui avait dit que les juges seraient triés sur le volet, pour s’assurer de la condamnation des prévenus.

Le général américain Thomas Hemingway, conseiller juridique des commissions militaires, a réagi sur ABC en assurant que le Pentagone avait mené ses propres investigations et qu’aucun problème légal ou éthique n’avait été identifié.

Le procureur général d’Australie, Philip Ruddock, a indiqué que le gouvernement allait enquêter sur ces informations de presse, tout en réaffirmant la confiance de Canberra dans le processus américain. Sur les 510 détenus de la base américaine de Guantanamo à Cuba, dont la plupart ont été capturés durant l’invasion américaine de l’Afghanistan fin 2001, une douzaine ont été désignés pour comparaître devant des tribunaux militaires, baptisés "commissions". Parmi eux figure l’Australien David Hicks, qui combattait avec les talibans lorsqu’il a été arrêté en Afghanistan.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source