retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AFP, 6 août 2005

Proche Orient : Les Arabes israéliens exigent une action effective contre le terrorisme juif


JERUSALEM (AFP) - Le comité représentatif de la minorité arabe d’Israël, réuni au surlendemain de l’attentat sanglant anti-arabe de Shfaram, a exigé, samedi 6 aoûtt 2005, des autorités, une action énergique contre le "terrorisme juif".


Le comité a exigé le "démantèlement des infrastructures terroristes juives en Israël" et annoncé la rédaction d’un Livre noir sur la "discrimination" subie par la minorité arabe, tout en s’abstenant de toute action qui ferait monter la tension, à moins de deux semaines du retrait israélien de la bande de Gaza. "Le comité à décidé de confier à une commission représentative la rédaction d’un document dressant un état des lieux de de la situation des Arabes d’Israël qui abordera notamment la question de leur discrimination", a indiqué l’un de ses responsables. "Ce document sera porté ensuite à la connaissance d’instances internationales, comme l’ONU, et des organisations pour la Défense des droits de l’Homme", a-t-il ajouté.

Le comité a insisté pour que le Premier ministre, Ariel Sharon, traduise par des actes sa condamnation de l’attentat, soulignant que l’attentat était le reflet d’une "incitation à la violence" à l’encontre de la minorité arabe. Il a demandé le désarmement des colons juifs dans les territoires palestiniens, estimant qu’ils menaçaient la sécurité de la minorité arabe.

Le comité a en outre décidé de tenir un grand rassemblement populaire, à la fin des 40 jours de deuil pour les quatre victimes de l’attentat commis par un soldat déserteur du contingent opposé au retrait de Gaza qui a ouvert le feu, jeudi 4 août 2005, à l’arme automatique, dans un autobus, tuant quatre Arabes israéliens avant d’être lynché par la foule. Il a décidé, par ailleurs, d’une réunion "avec les représentants des forces démocratiques et pacifiques au sein de la population juive" pour lutter conjointement contre les menaces de l’extrème droite.

M. Ghorsan a indiqué avoir multiplié les efforts pour "empêcher tout débordement et toute exploitation politique" de l’attentat, lors des funérailles des victimes qui avaient rassemblé, vendredi 5 août 2005, quelque 20000 personnes, alors que les Arabes d’Israël observaient une grève générale d’un jour. Une minorité arabe comptant quelque 1,2 million de personnes vit en Israël (près de 19% de la population totale de l’Etat hébreu). Ils sont les descendants de 160000 Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l’Etat juif en 1948.

Le Premier ministre avait sévèrement condamné l’attentat qu’il avait qualifié d’"acte de terrorisme". "Il s’agit d’un acte vil d’un terroriste juif assoiffé de sang qui a voulu porter atteinte à des citoyens innocents", avait affirmé M. Sharon qui avait promis une enquête diligente des services de sécurité. Deux responsables travaillistes israéliens, le vice-Premier ministre, Shimon Peres, et le ministre de l’Intérieur, Ophir Pines, se sont rendus à Shfaram pour présenter leurs condoléances à Yassin Ghorsan, son maire, et aux familles des victimes. Le vice-Premier ministre, Ehud Olmert, doit également se rendre dans la localité, dans le même but, a annoncé la radio publique.

Sur le terrain, des soldats israéliens ont ouvert le feu et atteint un Palestinien qui plaçait une charge explosive près du bloc de colonies juives du Goush Katif dans le sud de la bande de Gaza, selon l’armée. Israël doit commencer à évacuer, à partir du 17 août 2005, les quelque 8000 colons de la bande de Gaza.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source