retour article original

lundi 20 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
Reuters, 12 août 2005

Proche Orient : La branche armée du Hamas refuse de désarmer


GAZA (Reuters) - Deux responsables de la branche armée du Hamas ont annoncé qu’il n’était pas question de déposer les armes, malgré le retrait imminent d’Israël de la bande de Gaza.


Cette prise de position pose un nouveau défi au président palestinien, Mahmoud Abbas, un modéré qui tente de contrôler les radicaux de manière à mieux asseoir son autorité sur Gaza une fois les colons et l’armée israélienne partis. "Les armes sont une question sacrée. Il nous est impossible d’abandonner nos armes même si nous nous faisions tous tuer. La question des armes n’est pas ouverte à la discussion", a déclaré à des journalistes Ahmed Al-Ghandour, chef des Brigades Kassam, l’aile armée du Mouvement de résistance (Hamas). Il a prévenu que ses hommes riposteraient à toute attaque israélienne mais qu’ils ne seraient responsables d’aucun acte de violence durant le retrait israélien censé débuter le 17 août 2005. "Toute action entraînera une riposte. Nous ne resterons pas silencieux face à un quelconque acte de violence de la part de l’ennemi sioniste", a-t-il ajouté. Le Hamas, qui continue à prôner la destruction de l’Etat hébreu, observe grosso modo l’appel à la trêve lancé, en février 2005, par Israël et Mahmoud Abbas pour mettre un terme à quatre années de soulèvement.

Ahmed Al-Ghandour, qui figure en tête sur la liste des résistants palestiniens recherchés par Israël, a précisé que le Hamas n’intégrerait aucun des services de sécurité de l’Autorité palestinienne, en dépit des efforts du successeur de Yasser Arafat visant à courtiser les groupes résistants pour maintenir le calme. "Nous conserverons nos structures, accroîtrons nos forces et refuserons de rejoindre les rangs d’un quelconque service de sécurité", a-t-il affirmé.

Un autre responsable du Hamas, Abou Oubaida, a déclaré, tout en brandissant dans ses mains un fusil d’assaut M-16 : "Voici notre message à l’ennemi israélien : la résistance se poursuivra...". "Nous conserverons les armes de la résistance et nous accroîtrons nos forces et notre arsenal afin de libérer l’ensemble des territoires palestiniens. La Palestine ne se limite pas à Gaza".

Vendredi 12 août 2005, un millier d’activistes du Hamas ont participé à des manoeuvres, simulant un assaut contre des implantations juives et des attaques contre l’armée israélienne. Israël a prévenu qu’il réprimerait très durement tout acte de violence commis par des Palestiniens contre son armée ou les colons pendant l’opération de retrait. Le président Abbas a, pour sa part, exhorté les Palestiniens à faire en sorte que ce retrait se déroule dans le calme et conclu avec le Hamas un accord pour former des commissions chargées de débattre de cette question.

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source