retour article original

lundi 24 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 13 août 2005

Irak : L’armée américaine déploie des robots


L’armée de terre américaine a déployé environ 30 robots, en Irak, pour détecter les bombes au bord des routes et en a commandé plusieurs centaines d’autres, a déclaré, vendredi 12 août 2005, un responsable militaire américain.


"Il y en a désormais 30 là-bas", a déclaré lors d’une conférence de presse le colonel Gregory Tubbs, responsable d’un programme chargé de trouver des solutions technologiques aux problèmes rencontrés en Irak et en Afghanistan. "Je vais en déployer environ 200 autres sur le terrain dans les six prochains mois", a-t-il dit, ajoutant que plusieurs centaines de robots, qui coûtent 8000 dollars pièce, ont été commandés.

Le robot baptisé "Marcbot" est un petit véhicule sur roues transportant une caméra au bout d’un bras articulé qui peut être manipulé à l’aide d’une télécommande à quelques centaines de mètres de distance. Il n’est utilisé que pour identifier visuellement des engins explosifs artisanaux cachés dans des carcasses animales ou des sacs plastiques mais pas pour s’en débarrasser.

Une autre version, appelée "Toughbot", a été développé avec à l’esprit le combat urbain. Il peut peut être envoyé dans une pièce à la place d’un soldat, a expliqué le colonel Tubbs. "Il a deux caméras sur lui. Il peut rapidement et facilement vérifier l’intérieur de la pièce avant que des êtres humains y entrent", a-t-il ajouté.

Le colonel Tubbs a présenté également d’autres équipements, dont des caméras de surveillance pouvant être déployées sur des petits dirigeables et des tours, un détecteur de métal pour trouver des caches d’armes, un appareil portatif qui traduit de l’anglais en arabe. Il a aussi présenté le Tacmav, un petit avion espion ultra-léger que l’on peut fourrer dans un sac-à-dos et qui peut permettre à un soldat de voir ce qui se passe au-delà du coin de la rue. "Si vous êtes sur le terrain et que vous craignez d’être tué, le plus souvent vous voulez seulement voir ce qu’il y a au-delà du coin de la rue avant d’y aller", a-t-il dit. Ce système n’a pas encore été déployé en Irak, notamment parce que peu de soldats ont le temps de suivre les trois à quatre semaines de formation. Les ingénieurs tentent de réduire ce temps de formation.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source