retour article original

mercredi 28 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AP, 15 août 2005

Proche Orient : France-3 demande la "libération immédiate" de son preneur de son enlevé à Gaza


PARIS (AP) - France-3 et les autorités françaises ont demandé, lundi 15 août, la "libération immédiate" de Mohamed Ouathi, un preneur de son de la chaîne de télévision France-3 enlevé, dimanche 14 août 2005 au soir, à Gaza.


"Nous n’avons aucune nouvelle de Mohamed Ouathi ce matin", a affirmé France-3, lors du journal de la mi-journée. Selon le témoignage de l’envoyée spéciale de la chaîne, Gwenaëlle Lenoir, il a été enlevé par trois hommes armés, alors qu’il regagnait son hôtel, à pied, en compagnie des membres de l’équipe de télévision (Lenoir, le JRI Michel Anglade et le monteur Franck Pairaud), et embarqué à bord d’un véhicule. "Nous avons essayé de nous interposer, de résister. Ils nous ont menacés très violemment et ils ont entraîné Mohamed. On n’a absolument rien pu faire", a rapporté la journaliste. "Il n’y a absolument aucune revendication", a-t-elle ajouté en précisant que les inconnus avaient agi à visage découvert. Lundi 15 août 2005 au soir, la journaliste est intervenue à nouveau, dans le journal de FR3, expliquant que Mohammed Dahlan, responsable de la sécurité de Gaza et "qui est un des hommes forts de la Bande de Gaza, a dit aujourd’hui que c’était une offense au peuple palestinien. Enfin Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, a lui-même fait une déclaration extrêmement ferme et il m’a reçue quelques minutes il y a environ une demi-heure, simplement pour me faire passer un message : "nous vous le ramènerons et nous vous le ramènerons en bonne santé".

Dans un communiqué, France-3 a "fermement" condamné l’enlèvement de son preneur de son et exigé sa libération "immédiate". La chaîne a demandé aux autorités palestiniennes de "tout mettre en oeuvre pour assurer la sécurité de ses équipes travaillant dans la Bande de Gaza". Marie Masdupuy, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, a indiqué, lundi 15 août, que le consulat général, à Jérusalem, était "pleinement mobilisé, en liaison avec les autorités palestiniennes concernées", pour obtenir la libération du preneur de son. Elle a ajouté que Paris "condamnait" cet enlèvement. Réclamant également la libération du preneur de son, l’association Reporters sans Frontières (RSF) a souligné, lundi 15 août 2005, "le fait que les ravisseurs aient agi à visage découvert montre qu’il règne un certain climat d’impunité et de laxisme à Gaza".

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source