retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Brésil
Reuters, 19 août 2005

Corruption : L’ex-trésorier du Parti de Luiz Inacio Lula da Silva admet la levée de fonds illégaux


Luiz Inacio Lula da Silva

BRASILIA (Reuters) - L’ancien trésorier du Parti des travailleurs a confirmé, jeudi 18 août 2005, que la campagne électorale victorieuse du président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, en 2002, avait bénéficié d’un financement illégal.

Brésil


Le Parti des travailleurs est soupçonné d’avoir utilisé ces fonds illégaux non seulement pour assurer la victoire de Luiz Inacio Lula da Silva, mais aussi, par la suite, pour acheter le soutien de parlementaires d’autres formations politiques aux projets du gouvernement.

Delubio Soares

Interrogé par une commission d’enquête parlementaire, Delubio Soares, ancien trésorier du PT de Luiz Inacio Lula da Silva, a reconnu que des fonds illégaux levés par Marcos Valerio, l’homme au coeur du scandale qui éclabousse le gouvernement brésilien, avaient financé la campagne du futur chef de l’Etat en 2002, via son allié Ciro Gomes, désormais ministre de l’Intégration sociale. Au nom du Parti socialiste populaire, Ciro Gomes était lui aussi candidat au premier tour de l’élection présidentielle. Il avait ensuite apporté son soutien à Luiz Inacio Lula da Silva pour le second tour.

Marcos Valerio

Delubio Soares, qui se dit responsable et affirme que Luiz Inacio Lula da Silva n’était au courant de rien, s’est d’abord montré évasif lorsque Julio Redecker, élu du Parti social démocratique (opposition), l’a interrogé sur des transferts de fonds au bénéfice de Luiz Inacio Lula da Silva. Mais lorsque le président de la commission d’enquête, le sénateur Amir Lando, a invité Delubio Soares à confirmer ou démentir que les fonds non déclarés du Parti des travailleurs provenaient de la campagne électorale de Ciro Gomes, l’ancien trésorier a alors répondu : "Je le confirme." Julio Redecker a réagi en jugeant que "de l’argent provenant d’une source illégale dans le cadre d’une campagne est une affaire très grave".

Ciro Gomes

Si un financement illégal de la campagne électorale de Luiz Inacio Lula da Silva était avéré, cela pourrait conduire à l’ouverture d’une procédure de destitution. En 1992, l’ancien président, Fernando Collor, avait été contraint à la démission après avoir été visé par une telle procédure.

Reuters

Julio Redecker

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source