retour article original

mardi 28 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
© SDA-ATS News Service, 27 février 2004

Irak : Les chefs des inspecteurs de l’ONU étaient espionnés


SYDNEY - Un ancien chef des inspecteurs en désarmement de l’ONU, le diplomate australien Richard Butler, a affirmé avoir été espionné lors de négociations pour désarmer l’Irak. D’autres sources affirment que son successeur Hans Blix l’a aussi été.


Richard Butler a fait ces déclarations suite à celles de Clare Short, ex-ministre britannique, qui a affirmé que des agents britanniques avaient effectué des écoutes dans les bureaux de Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU. Il a a déclaré être certain d’avoir lui aussi été espionné aux Nations unies.

"Bien sûr, je l’ai été, j’étais parfaitement au courant de ça", a-t-il déclaré à la radio ABC. "Comment l’ai-je su ? Parce que les gens qui l’ont fait sont venus me voir et m’ont montré les enregistrements faits d’autres personnes pour m’aider dans ma tâche pour désarmer l’Irak".

"Ils ont dit ’nous sommes juste ici pour vous aider’ et ils n’ont jamais montré aucun enregistrement me concernant", a déclaré Richard Butler. Il a précisé qu’il avait été espionné par les Américains, les Français, les Britanniques et les Russes. "Je l’ai su par d’autres sources, j’étais absolument persuadé que j’étais espionné par au moins quatre membres du Conseil de sécurité".

Richard Butler a été le chef des inspecteurs en désarmement de l’ONU en Irak de 1997 à 1999. Il a également évoqué le fait que les diplomates allaient se mettre à l’écart pour que leurs conversations demeurent secrètes parce qu’ils estimaient que le siège de l’ONU à New-York était truffé d’espions.

"Si je voulais vraiment avoir une conversation sensible avec quelqu’un... j’en étais réduit à me rendre soit dans une cafétéria bruyante dans le sous-sol de l’ONU et de parler en murmurant, soit carrément d’aller marcher dans Central Park", a-t-il déclaré.

Richard Butler a également estimé que les accusations d’espionnage dans le bureau de Kofi Annan montraient à quel point les relations internationales sont un jeu cynique. "Si les gens ordinaires savaient à quel point ce jeu est malhonnête, ils exprimeraient sans doute des protestations", a-t-il affirmé.

La radio ABC a par ailleurs rapporté que des responsables des services secrets australiens avaient vu des transcriptions de conversations à partir d’un téléphone mobile de Hans Blix, chef des inspecteurs en Irak avant la guerre. Elles auraient été fournies par les services de renseignements britanniques ou américains.

"A chaque fois qu’il (Hans Blix) arrivait en Irak son téléphone était mis sur écoute et la transcription des enregistrements était mise à la disposition des Etats-Unis, de l’Australie, du Canada, de la Grande-Bretagne et aussi de la Nouvelle-Zélande", a affirmé, un journaliste d’ABC, en citant des sources non identifiées.

© SDA-ATS News Service

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source